3 technique de projections de peinture pour créer du dynamisme

Peinture
13 Septembre 2021
5

Créer du dynamisme en peinture peut être essentiel suivant le rendu que vous souhaitez donner à votre toile.

J’ai consacré un article à ce sujet précédemment “ Comment créer un effet de mouvement en peinture ? “, disponible sur le blog. Toutefois, je souhaite aujourd’hui parler plus spécifiquement de créer du dynamisme en utilisant des techniques de projection de peinture.

En effet, il existe de très nombreuses façons de créer du dynamisme : travailler les contrastes, mixer les textures, peindre des sujets en mouvement… Mais, nous nous intéresserons ici aux projections. Cette peinture abstraite permet d’attirer l'œil et de retranscrire un dynamisme indispensable à la réalisation du tableau.

Voyons ensemble 3 techniques de projection de peinture : le dripping, le mouchetage et la peinture pendulaire, très en vogue sur le net !
 

 

Le dripping

 

Je vous l’ai dit en introduction, c’est la technique de projection la plus connue.
 

Un petit mot sur le dripping

Il signifie “l’égouttage”, “laisser goutter”. Dans la technique du dripping, il est possible de laisser la peinture s’égoutter, naturellement et lentement ou la projeter, de manière active. Faisant suite à l’action painting, un art abstrait apparu à New-York au début des années 50, le dripping est le choix de quelques artistes.

Si Jackson Pollock est le plus célèbre d’entre eux, la technique, elle, aurait été inventée par Janet Sobel. C’est elle qui aurait influencé l’art de Pollock.

Max Ernst aimait également utiliser cette technique. Ce peintre et sculpteur allemand, dont le travail est de style dadaïste et surréaliste, remplissait des boîtes de peinture, y perçait un trou au fond pour laisser s’écouler les couleurs sur une toile posée au sol.

Même si la technique paraît simple, voire enfantine, elle nécessite énormément de travail afin de parvenir à la maîtriser.

Pour pratiquer le dripping, chaque peintre à sa technique. Max Ernst, vous l’avez vu, avait l’habitude de percer des récipients remplis de peinture, de poser ces toiles au sol puis se promenait de chaque côté pour laisser couler la peinture.

Jackson Pollock procédait un peu de la même manière, mais il pouvait également projeter, faire gicler sa peinture sur la toile à l’aide d’un bâton pour recouvrir entièrement vos tableaux.

 

 

Un petit mot sur Jackson Pollock

C’est un peintre américain, maître de l’expressionnisme abstrait, né le 28 janvier 1912 et décédé le 11 août 1956. Il a réalisé plus de 700 œuvres, certaines inachevées, et fut reconnu de son vivant. Il a eu une énorme influence dans le monde de l’art contemporain.

C’est en découvrant les œuvres de Janet Sobel qu’il décide d’abandonner ses pinceaux pour se consacrer au dripping et au pouring. Incompris et activement critiqué à ses débuts, ses œuvres se sont ensuite vendues à prix d’or partout dans le monde, notamment grâce au soutien de nombreux collectionneurs comme Peggy Guggenheim.

C’est à l’agitation frénétique de son corps au-dessus de toiles parfois monumentales posées à même le sol que Pollock doit son succès.
Il avait dit : 

« ll y a un critique qui a écrit un jour que mes œuvres n’avaient ni début, ni fin. Il n’avait pas l’intention de me faire un compliment, mais ça l’était».

 

Jackson Pollock peignait essentiellement avec de la peinture DucoⓇ (pour ses drippings, de 1945 à 1951), utilisée pour la carrosserie automobile. Rappelons que la peinture acrylique n’a été mise sur le marché qu’en 1955.

 

Dripping, mode d’emploi

Si vous aussi, vous souhaitez essayer cette technique, voici comment faire : 

  • trouvez un lieu approprié. Si votre toile est d'un petit format, posez-la sur une table en prenant soin de protéger cette dernière des éclaboussures de peinture. Si vous souhaitez réaliser cette technique sur un grand format, trouvez un endroit qui ne craindra pas de recevoir de la peinture, car les éclaboussures en dehors de la toile sont inévitables. Travaillez par exemple dehors ou dans un garage si vous ne voulez pas repeindre votre mobilier en même temps !
  • préparez vos peintures. Pour un meilleur rendu, il est préférable d’utiliser des peintures fluides ou d’utiliser des diluants. La peinture épaisse risque en effet de “ faire des pâtés ” plutôt que de belles éclaboussures. Prévoyez de grandes quantités de peinture, car le dripping en nécessite beaucoup.
  • choisissez votre accessoire : avec quoi voulez-vous projeter votre peinture ? Un bâton, un pinceau, un récipient troué ? Faites des essais si vous n’êtes pas sûr et pensez à utiliser autant d'accessoires que de couleurs.
  • saturez votre support de peinture, puis il reste le plus libérateur : projetez votre peinture dans tous les sens, selon le rendu voulu. Superposez les couleurs.
  • vous pouvez choisir une zone à recouvrir, en prenant soin de protéger le reste de votre toile ou choisir de peindre toute la toile. N’hésitez pas, procédez par petits coups secs du poignet.
  • reculez et admirez votre travail !

Pour réaliser vos drippings, vous pouvez utiliser de la peinture acrylique.

 

Le mouchetage

 

C’est quoi ?

Cette projection de peinture vous permet de donner du mouvement à votre toile, de créer du dynamisme. Elle va offrir des effets de texture et de couleurs particulièrement intéressants.

Le mouchetage est assez simple à réaliser et le résultat est vraiment surprenant, bluffant. Il est notamment utilisé pour créer des constellations d’étoiles. Dans ce cas, l’effet recherché est connu à l’avance.

Le mouchetage peut également être un allié pour la peinture abstraite. Ici, le rendu final peut être aléatoire, comme pour le dripping. Vous pouvez recouvrir votre toile de plusieurs projetés de peinture de différentes couleurs. 

Pour cette technique, munissez-vous de pinceaux, de brosses ou de brosses à dents.

Il est préférable de poser votre toile à plat, à l’horizontale afin d’éviter que votre mouchetage ne coule s’il est un peu trop liquide.

Vous pouvez utiliser de la peinture acrylique, diluée avec de l’eau (environ à 50 %). Cette technique est aussi possible avec de la peinture à l’huile, à diluer donc avec un médium adapté. 



 

Comment procéder ?

C’est vraiment très simple :

  • trempez votre brosse à dent (par exemple) dans la peinture de votre choix. Ne pas saturer la brosse, vous risqueriez d’obtenir de trop grosses taches de peinture (dans l’hypothèse de peindre une constellation d’étoiles).
  • Si vous souhaitez une toile abstraite, vous pouvez mixer petites et grandes taches.
  • une fois votre brosse à dents recouverte de peinture, approchez-la à quelques centimètres de la toile puis passez votre pouce à contre-sens des poils afin qu’en se relevant d’un coup, ils projettent la peinture sur la toile.
  • renouvelez l’opération si besoin, selon le résultat souhaité.

Cette technique sera également parfaite pour créer une sorte de halo autour d’un personnage féerique ou mystique par exemple. Oui je sais, j’ai parfois des idées extraordinaires…

Plus sérieusement, ce procédé vous fera gagner un temps considérable. Imaginez le temps passé pour créer des centaines d’étoiles dans un ciel de nuit !
 

 

Avant de découvrir la peinture pendulaire (mais de quoi parle-t-il ?!), je vous rappelle qu'en ce moment vous pouvez rejoindre la formation "La Peinture c'est Facile!". Et profiter de plus de 400 heures de cours de peinture.

Si ça vous intéresse, vous pouvez cliquer ici pour profiter de 7 jours d'essai offerts en cliquant ici :

 

La peinture pendulaire

 

Les tutos sur cette technique fleurissent sur le net ! C’est très à la mode et tout le monde s’y essaie, avec plus ou moins de succès.

Là encore le principe est plutôt simple, mais il nécessite un peu de matériel...et de place.

 

La peinture pendulaire... c'est quoi ça ?

Inutile d’aller chercher un pendule de médium. Il s’agit plutôt du célèbre pendule de Foucault. Il a servi à mettre en évidence la rotation de la Terra en utilisant la force de Coriolis. Oui, c’est un peu technique de prime abord, mais c'est tout de même simple. 

Il s’agit d’une peinture abstraite, aux résultats surprenants, mais aléatoires.

Les tableaux réalisés sont magnifiques.

 

Comment procéder ?

  • préparez le matériel : une bouteille plastique, un compas, de la peinture acrylique, un ciseau, du fil résistant, une grande toile, une bâche encore plus grande.

  • préparez la bouteille : découpez le culot afin d’obtenir un remplissage facile puis percez 2 trous face à face à l’aide du compas. Faites un trou de 2 mm dans le bouchon de la bouteille.

  • faites passer un fil dans les 2 trous puis y introduire le fil. Attachez les 2 extrémités ensemble et suspendez l’ensemble à votre plafond ou à un trépied à quelques centimètres du sol.

  • posez votre bâche sur le sol puis votre toile par-dessus, la bâche doit largement dépasser. 

  • bouchez le trou du bouchon avec votre doigt et remplissez la bouteille avec la peinture de votre choix (elle doit être ni trop liquide ni trop épaisse).

  • donnez une impulsion à votre bouteille pour qu’elle entre en mouvement en effectuant des mouvements circulaires.

  • laissez-la tourner jusqu’à ce qu’elle s’arrête d’elle-même.

  • admirez le travail !

 

Ne soyez pas surpris par la difficulté apparente, car les tableaux ainsi créés sont superbes. La peinture projetée au sol donne un effet de mouvement surprenant.

Bien sûr, faites cela dans votre garage ou à l’extérieur, car il y aura également de la peinture en dehors de la toile.

 

Vous voilà maintenant incollable sur la façon de créer du mouvement, du dynamisme dans votre peinture. Je ne peux que vous recommander d’essayer ces techniques chez vous, même si elles vous paraissent un peu compliquées à première vue. 
 

A très vite,

Bye bye !

 

René Milone

René

A propos de l'auteur

René MILONE

René MILONE

5 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Les 10 questions les plus posées aux artistes peintres à propos de leur carrière

Vous n'êtes encore que peintre amateur et aimeriez aller plus loin, exposer vos oeuvres et un jour être artiste professionnel ? Voici quelques questions qu'on pourrait vous poser.....

Lire la suite

Comment se motiver pour recommencer à peindre quand on en a perdu le goût ?

Voici un petit exercice pour vous remotiver à peindre lorsque vous avez perdu l'inspiration....

Lire la suite

Le module sur le portrait est commencé ! Découvrez les premiers cours !

Le module sur le portrait est en place. Découvrez les premiers cours : Les proportions du visage. Comment structurer un visage et comment dessiner un portrait réaliste....

Lire la suite

Peinture impressionniste : Comment peindre à la façon des grands peintres

La peinture impressionniste a bouleversé le monde de la peinture. Je vous dévoile 6 conseils indispensables pour peindre comme les grands maîtres !...

Lire la suite

Cinq conseils pour peindre plus librement

Vous aimeriez lâcher prise ? Voici 5 conseils pour peindre en toute liberté.....

Lire la suite

5 erreurs à éviter lorsque l’on débute en peinture de paysage

Découvrez 5 conseils pour bien débuter en peinture de paysage...

Lire la suite

Comment peindre à l'éponge ?

Comment peindre un tableau à l’éponge ? Maîtrisez cette technique de peinture, jouez avec les textures, les dégradés et découvrez toutes les sortes d&rsq...

Lire la suite

Comment peindre les dégradés de couleurs ?

Une feuille d'arbre veinée de rouge, un ciel bleuté... les dégradés de couleurs font partie de notre quotidien. Voici 4 techniques pour les représenter en peintu...

Lire la suite

Comment trouver un nom pour vos peintures ?

Vous éprouvez les pires difficultés à nommer vos peintures ? Je vous dévoile toutes mes astuces pour trouver le titre parfait !...

Lire la suite

5 différences majeures entre peinture à l’huile et peinture acrylique

Quand faut-il choisir la peniture à l'huile plutôt que l'acrylique ? Voici les 5 principales différences connues entre la peinture à l'huile et la peinture ...

Lire la suite
Bonjour, c'est René ! Souhaitez-vous recevoir de mes nouvelles ?