7 astuces pour peindre dans le froid

23 Janvier 2023
1

J’espère que mes précédents articles vous ont inspiré et que vous êtes fin prêt à affronter le froid pour peindre un magnifique paysage d’hiver en plein air. Ne vous inquiétez pas, vous allez voir, c’est à la portée de tous les peintres, même débutants. Il suffit de savoir deux, trois choses pour que l’aventure soit réussie. Laissez-moi vous guider.

 

Pourquoi peindre dehors l’hiver peut faire peur ?

Les principales difficultés pour peindre en extérieur l’hiver sont les suivantes : 

  • un temps de séchage plus long ;
  • une peinture qui épaissit et donc plus difficile à étaler ;
  • une main congelée (mais non, ne vous inquiétez pas).

Vous trouverez ci-dessous de quoi résoudre ces problèmes.
 

1. Utiliser les bonnes peintures

Une peinture acrylique gèle si les températures sont trop basses, donc oubliez cette option.

Pour réaliser une toile lorsque la température est négative, utilisez la peinture à l’huile.

Afin de remédier au temps de séchage qui risque d’être plus long, je vous conseille d’utiliser des tubes de peinture à l’huile contenant de l’alkyde.

Pour vous donner quelques références, personnellement, j’utilise les peintures « Fastmatte » de Gamblin, « Griffin » de Winsor et Newton et « Fastdry » de Da Vinci.
 

2. Préparer sa séance de peinture

Apprêtez votre toile en la recouvrant d’une ou de plusieurs couches de gesso avant de sortir. Ça paraît évident, mais trop pressé d’aller peindre, vous pourriez oublier cette première étape et vous précipiter dehors en voyant la beauté de la neige qui recouvre le paysage. Anticipez donc en préparant une ou deux toiles à l’avance.

N’emporter que les couleurs dont on a besoin. Ça demande un peu de réflexion, mais une fois sur place, vous serez content de gagner en efficacité. Réduire la palette permet de travailler plus rapidement, ce qui a son importance quand il fait très froid.
 

3. Se protéger du froid

Votre confort est primordial. Alors, pensez à bien vous habiller et à porter des mitaines. Les gants sont sans doute moins pratiques pour peindre. Quand je sors peindre en hiver dans le froid, je pense aussi à apporter un thermos avec une boisson chaude. C’est très appréciable et même ça change tout !

Pensez aussi à protéger vos tubes de peinture. Le mieux est de les garder bien au chaud jusqu’au dernier moment. Ne les mettez donc pas dans votre voiture la veille au soir. Ainsi, la peinture durcira un peu sur votre palette, mais beaucoup moins que si elle avait passé de longues heures dans le froid.
 

peindre en exterieur par temps froid

Jamais sans ma toque fourrée !

4. Se protéger du vent

Le vent peut parfois être gênant l’hiver. Il convient de bien vous en protéger. D’abord pour vous, en vous habillant chaudement de la tête aux pieds. Mais aussi pour votre matériel, et notamment votre toile. Il serait dommage qu’elle se retrouve par terre après un coup de vent.

Pour cela, choisissez un chevalet lourd avec un trépied qui peut s’enfoncer dans le sol pour plus de stabilité. Vous pouvez aussi attacher votre toile à votre chevalet. Pensez à prendre de la ficelle !

Avant de vous présenter mes 3 dernières astuces pour peindre par temps froid en extérieur, je vous rappelle qu'en ce moment vous pouvez rejoindre la formation " La Peinture c'est Facile! "  ! Et profiter de plus de 400 heures de cours de peinture.

Si cela vous intéresse, vous pouvez cliquer ici pour profiter de 7 jours d'essai offerts en cliquant ici :

5. Peindre rapidement

Croyez-moi, peindre à -10° degrés est un super exercice pour apprendre à peindre plus vite. 

Cela dit, c’est une température assez confortable pour un hiver québécois, mais si vous n’êtes pas très habitué, cela peut vous faire bizarre (et non pas blizzard, dans ce cas, restez chez vous, ça vaut mieux).

Alors, quand on réalise une toile dehors durant une journée d’hiver, on ne tergiverse pas, on peint vite et bien. C’est très formateur.

 

6. Pour peindre en plein froid : procédez par étapes

Le temps et la luminosité peuvent vite changer en hiver. Il est important de savoir où l’on va et de ne pas avoir à revenir en arrière. Voici donc les étapes pour réussir sa peinture en plein froid.

Effectuez une première couche fine et bien diluée dans le solvant pour qu’elle sèche rapidement. Cette première couche sera composée de trois étapes :

  • votre dessin directement à la peinture (très diluée, vous avez compris) ;
  • les éléments les plus sombres (toujours avec une bonne dilution) ;
  • les grandes parties de neige par touches larges en contrastant bien les endroits à l’ombre et ceux à la lumière.

Ensuite, passez à la deuxième couche. Elle sera plus épaisse (c’est-à-dire beaucoup moins… C’est bien, vous suivez ! Diluée, évidemment). Cela permet d’avoir de l’épaisseur et des couleurs franches. Car le solvant donne des couleurs ternes. Lors de cette seconde couche, vous viendrez effectuer des touches précises pour ne pas avoir à y revenir et terminer rapidement. 
 

peindre en exterieur par temps froid

7. Terminer en atelier

Non, vous ne tricherez pas si vous finissez votre toile en atelier ! Effectuez-y les dernières retouches une fois que votre toile aura bien séché.

Ainsi, vous pourrez admirer votre peinture bien au chaud chez vous et vous réjouir de cette première réussite.

J’espère que mes conseils vous seront très utiles et vous permettront de réussir votre toile de plein air en hiver. C’est une expérience qui peut vous déstabiliser au début, car la peinture ne réagit pas de la même manière dans le froid, mais changer ses habitudes est souvent source d’apprentissage.

 

Alors, êtes-vous prêt à affronter le froid ? 

 

À la semaine prochaine !

A propos de l'auteur

René MILONE

René MILONE

1 commentaire

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Peindre en plein air ou La peinture de paysage sur le motif

Où peut-on avoir, pour peindre, le meilleur éclairage et le plus d’espace ? C’est en plein air, bien sur. Peindre sur le motif est un processus de pure création. V...

Lire la suite
Lire la suite

Spécificités de la peinture sur bois

Découvrez ici toutes les spécificités de la peinture sur bois. Le tableau La Joconde a été peint sur du peuplier. Le support bois présente bien des avantages ...

Lire la suite
Lire la suite

La couche de fond en peinture

La couche de fond est utilisée pour donner à la toile une couleur ou une texture avant de commencer à peindre. Elle permet d’éliminer le blanc de la toile qui peut no...

Lire la suite

Cet outil méconnu, la gomme mie de pain

La gomme mie de pain est un outil magique, mais souvent méconnu. Découvrez son utilisation, ses avantages et ses inconvénients. Apprenez également à la fabriquer vou...

Lire la suite

Le dessin préliminaire

Question : Pourquoi s’évertuer à faire un beau dessin avant de commencer à peindre, sachant que les premières couches l’effaceront ? Réponse : Il y a bie...

Lire la suite

Fusain compressé

Question : Qu’est-ce que du fusain compressé? Est-ce la même chose qu’un crayon de charcoal? Je voudrais l’utiliser pour écrire les informations en arrière...

Lire la suite

Le vernis à retoucher

Question : Quelle est la marque du vernis pour toile peinte à l’huile, qu’on pose après 2 semaines de séchage ? Réponse : Il faut un vernis « &a...

Lire la suite

Prix de vente d’une toile

On me pose si souvent la question, qu’il fallait bien que je donne la réponse, ou du moins ce que je pense être une bonne réponse, ci. Comment estimer le prix de vente d&r...

Lire la suite
Bonjour, c'est René ! Souhaitez-vous recevoir de mes nouvelles ?