Comment créer un effet de mouvement en peinture ?

Peinture
07 Février 2021
43

Petit message à l'attention des membres de la formation :
Si vous vous êtes abonné(e) à la fomration "La peinture c'est facile", vous devez vous connecter ici : https://www.milone-art-academy.com/ pour accéder à vos cours qui comptent maintenant, plus de 350 cours (400 heures et 800 vidéos). Vous ne recevez pas vos cours par email. 
Les emails que vous recevez chaque lundi, vous annoncent l'article de la semaine. Comme celui-ci. Ces articles sont accessibles gratuitement par tous et ne sont pas des contenus de cours payants.
Vous êtes abonné(e) à un forfait Basic, Premium ou VIP de 'La peinture c'est facile" ? Accédez à votre espace de formation ici : https://www.milone-art-academy.com/

 

Comment créer un effet de mouvement en peinture ?

 

Avant de débuter la lecture de cet article, je vous invite à observer de plus près le célèbre tableau de Vincent Van Gogh intitulé « La Nuit étoilée ». C’est une oeuvre magnifique et singulière, que vous connaissez certainement déjà.

 


Vincent Van Gogh, La Nuit étoilée, 1889

 

Focalisez votre attention sur l’expression du mouvement qui traverse cette peinture. Des tourbillons d’étoiles s’enchaînent sous une voûte bleutée, tandis que le regard est naturellement guidé par les courbes de ces montages russes…

C’est un exemple frappant du sujet dont nous allons discuter aujourd’hui, à savoir comment créer un effet de mouvement dans vos peintures ! 

Bien évidemment, il est impossible de créer un véritable mouvement sur un tableau. Chaque trait de pinceau sur votre toile est physiquement stable et ne bougera pas une fois séché. Toutefois, vous pouvez tout à fait peindre d’une manière qui donne l’illusion ou la suggestion du mouvement.

Grâce à l'utilisation intelligente de certains éléments de composition et de techniques spécifiques à réaliser, nous allons voir ensemble comment créer l'illusion du mouvement et ainsi ajouter davantage de profondeur et d'intérêt à vos oeuvres.

Juste avant d'aller plus loin, je vous rappelle qu'en ce moment, vous pouvez rejoindre la formation "La Peinture c'est Facile!". Et profiter de plus de 400 heures de cours de peinture.

En ce moment, profitez de 7 jours d'essai offerts en cliquant ici :

 

Ceci étant dit, revenons à notre sujet du jour : Comment créer un effet de mouvement en peinture.


Votre objectif : guider le regard de l’observateur à travers votre tableau…


Avant de rentrer plus en détail dans la partie technique, je souhaite vous parler de l’importance du mouvement en peinture, pour que vous puissiez en saisir tous les enjeux.

Le mouvement est la création d'une sensation particulière et fluide…

C’est un va-et-vient infini qui traverse la toile. Il transforme une image fixe et passive en une véritable interaction avec le spectateur.

Le mouvement se trouve à l'opposé de tout ce qui est statique, fade, dénué d’émotion et d’inspiration. Lorsque vous créez du mouvement dans un tableau, pensez à ce que vous souhaitez révéler au public, et à ce que vous voulez laisser à leur imagination…

Faire appel à l'imagination du public permet aux spectateurs d'interagir de différentes manières avec votre peinture. C’est pourquoi votre oeuvre doit se dévoiler lentement et offrir de nombreux coins et recoins à découvrir, et qui amènent hors du chemin principal ! 

En d'autres termes, le tableau doit être un voyage et non une simple destination. Un tableau qui ne montre qu'un point de vue statique ne vaut guère mieux qu'une photo de vacances. Certes, elle rappelle des souvenirs sympathiques, mais cette image reste dénuée d’émotions pour quiconque n'est pas impliqué dans la scène. 

Le tableau peut être aussi bien une simple anecdote qu’un récit héroïque, mais il doit parler au spectateur avec la joie unique d'une histoire qui se découvre. 

En tant que peintre, vous êtes le chef d'orchestre qui guide le regard de l’observateur en utilisant une myriade de techniques qui donnent à votre oeuvre une sensation de mouvement, à travers l'espace et le temps…

Mais trêve de bavardages ! Je vais maintenant vous expliquer les différentes techniques pour créer l’illusion de mouvement dans vos peintures. 


Privilégiez des coups de pinceau suggestifs et audacieux 


Une méthode simple mais très efficace pour capturer l’illusion du mouvement en peinture est d’avoir recours à des traits de pinceaux marqués et audacieux. Ainsi, vous guidez le regard du spectateur comme vous le souhaitez sur l’ensemble de votre peinture. 

Vincent Van Gogh était un génie dans l'utilisation de cette technique. Avec ses coups de pinceau bruts et énergiques, certaines de ses oeuvres donnent véritablement l’impression de sortir de la toile. Vous pouvez le constater avec le tableau ci-dessous :

 


Vincent Van Gogh, Champ de blé sur fond de montagnes, 1889


Remarquez comment Van Gogh crée du mouvement dans ses peintures en modifiant l'épaisseur, la longueur et la direction de ses traits. Ces lignes directionnelles vous entraînent tout autour du tableau en suivant son travail au pinceau.

Pour cette technique, je vous recommande avant tout de faire confiance à votre instinct pour mieux sentir le mouvement que vous allez créer. Gardez toujours à l’esprit que vous êtes le chef d’orchestre. Vous seul choisissez le mouvement que vous désirez ! 

 

Utilisez des éléments rythmiques ou répétitifs

 

Restons dans la métaphore musicale quelques instants. 

À la manière d’une chanson, chaque tableau possède un rythme particulier : parfois dynamique et entraînant, parfois plus calme et langoureux…

Mais au lieu de notes et de sons, nous utilisons des lignes, des couleurs et des formes spécifiques… Vous pouvez créer le rythme que vous souhaitez donner à votre nouvelle peinture en réfléchissant à la disposition des différents objets qui vont la composer, ainsi que l’harmonie visuelle et les contrastes…

Un rythme dynamique attire instantanément votre attention sur la peinture. Votre regard saute d’un élément à l’autre, incapable de s’arrêter plus de quelques secondes. Par exemple, pour le tableau ci-dessous qui représente les îles Lofoten en Norvège, je vous invite à observer comme le contour des vagues prend des formes triangulaires répétitives qui deviennent plus grandes ou plus petites au fur et à mesure que l'eau s'écoule. Ces formes créent un sentiment de rythme et de mouvement.

 


Lev Feliksovich Lagorio, Les îles Lofoten, 1895

 

En travaillant le rythme de votre tableau, vous créez l’illusion de mouvement et faites danser le regard des observateurs. 

 

Utilisez les traits 

 

Vous pouvez utiliser la répétition des traits pour créer et renforcer l’illusion de mouvement dans votre peinture. 

Ce tableau de Van Gogh est entièrement construit à partir de traits de peinture courts qui vous guident à travers et autour de la scène. Observez de plus près ce soleil jaune vif. Il semble rayonner de mille feux avec toutes ces lignes qui l’encerclent ! 

 


Vincent Van Gogh, Oliviers sous le soleil, 1889


Les traits sont également très utiles pour représenter le flot de l’eau, son mouvement et sa fluidité. Je vous invite d’ailleurs à cliquer sur mon article « Comment peindre l’eau » si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet ! 

 

Travaillez vos contrastes

 

Les couleurs chaudes symbolisent généralement des environnements vibrants et dynamiques, tandis que les nuances de bleu et de vert sont davantage employées pour représenter des paysages froids et lointains…

Le constat est simple : notre regard est naturellement plus attiré par les couleurs chaudes. 

Pour créer du mouvement, je vous recommande donc de travailler vos contrastes en utilisant des couleurs complémentaires et en alternant intelligemment les couleurs chaudes et froides. En procédant ainsi, le regard de l’observateur va délicatement glisser le long des couleurs les plus froides pour se diriger progressivement vers les nuances orangées.

Pour le tableau ci-dessous, j'ai utilisé des couleurs vives et chaudes pour vous entraîner vers le coucher du soleil, qui est ici très fortement contrasté avec le décor plus sombre de la plage. Comme vous pouvez le constater, l’effet est immédiat ! 

 

 

Pour plus d’informations sur la signification des couleurs, je vous renvoie à cet article qui vous explique absolument tout ! 

 

Alternez les textures (lisses, impasto…)

 

En opposant une texture lisse et fine à une texture travaillée avec la technique d’empâtement (aussi appelée « impasto » en italien), vous pouvez apporter une profondeur intéressante à votre peinture. 

La technique d’empâtement désigne une technique pour laquelle de la peinture non diluée est appliquée très épaisse sur le support choisi, au point de donner l’impression de sortir de la toile. Lorsqu’il utilise cette méthode, l’artiste mélange souvent la peinture sur la toile elle-même pour obtenir la couleur désirée.

L'illusion du mouvement est créée lorsque nos yeux sont attirés vers ces zones de peinture plus ou moins épaisses. Une astuce couramment utilisée par les artistes peintres consiste à appliquer une texture épaisse pour le premier plan afin de contraster avec un milieu et un arrière-plan plus lisses. Ainsi, la découverte se fait en deux temps : votre regard se pose tout d’abord sur la partie basse de votre peinture. Vous êtes immédiatement attiré par la présence et la rugosité des coups de pinceau ou de couteau bien visibles, avant de remonter progressivement les yeux pour découvrir le tableau dans son ensemble…

 

La technique du pinceau sec

 

Comme son nom l’indique, cette technique consiste à appliquer de la peinture sur une toile… avec un pinceau sec ! Le résultat peut donner un aspect brumeux et mystérieux qui se prête parfaitement pour représenter des effets d'atmosphère et de mouvement.

Joseph William Turner a utilisé avec succès cette technique dans plusieurs de ses oeuvres. Son tableau « Tempête de neige en mer » présente de multiples couches de gris, de bleus, de verts et de blancs délicatement superposées et qui donnent une formidable illusion de mouvement.

 


£J.M.W. Turner, Tempête de neige en mer, 1842


Ces techniques que je viens de vous énoncer sont particulièrement intéressantes pour créer du mouvement. Il ne vous reste plus qu’à les expérimenter !

Attention toutefois à ne pas trop charger votre tableau. Comme toujours en peinture, il est primordial de veiller à l’équilibre et l’harmonie de la composition. Rappelez-vous ceci : vous voulez intriguer le spectateur… et non pas le submerger sous un trop-plein de formes et de couleurs ! 

C'est la fin de cet article. J'espère qu'il vous aura plu. Laissez moi un petit commentaire si c'est le cas. Ca me fera très plaisir de vous lire.

A bientôt.

Bye bye ! 
 

René Milone

René

A propos de l'auteur

René MILONE

René MILONE

43 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

20 idées d'aquarelle modernes (2/2)

20 idées d’aquarelles modernes originales ! Partie 2. Retrouvez quelques idées pour faire évoluer l’aquarelle classique en aquarelle originale. Suivez le guide !...

Lire la suite

10 astuces pour réussir votre peinture de coucher de soleil

Voici quelques bons conseils pour réussir tous vos coucher de soleil en peinture.....

Lire la suite

5 erreurs à éviter lorsque l’on débute en peinture de paysage

Découvrez 5 conseils pour bien débuter en peinture de paysage...

Lire la suite

Astuces pour vos mélanges de couleurs en peinture

Voici quelques astuces pour mélanger vos couleurs en peinture.....

Lire la suite

Les harmonies colorées : mode d'emploi

Je vous livre les règles de base pour réussir vos harmonies colorées. Celles-ci s'appliquent à tous vos sujets de peinture, du paysage à l'art abstrait en pa...

Lire la suite

Comment bien préparer sa toile avant de peindre ?

Voici quelques conseils utiles pour bien préparer sa toile afin d'obtenir un plus beau tableau.....

Lire la suite

Que signifie couleurs chaudes et couleurs froides ?

Comment améliorer vos tableaux grâce aux couleurs chaudes et aux couleurs froides ?...

Lire la suite

La peinture avec les doigts : avantages et limites

Découvrez 5 conseils pour bien débuter en peinture de paysage...

Lire la suite

20 idées d'aquarelle modernes (1/2)

20 idées d’aquarelles modernes originales ! Partie 1. Retrouvez quelques idées pour faire évoluer l’aquarelle classique en aquarelle originale. Suivez le guide !...

Lire la suite

Comment contrôler le temps de séchage de la peinture à l'huile ?

Découvrez les facteurs qui influencent le temps de séchage de la peinture à l'huile.....

Lire la suite
Bonjour, c'est René ! Souhaitez-vous recevoir de mes nouvelles ?