Comment donner un effet de brillance ou de transparence à vos peintures : le glacis

Peinture
24 Janvier 2021
34

Petit message à l'attention des membres de la formation :
Si vous vous êtes abonné(e) à la fomration "La peinture c'est facile", vous devez vous connecter ici : https://www.milone-art-academy.com/ pour accéder à vos cours qui comptent maintenant, plus de 350 cours (400 heures et 800 vidéos). Vous ne recevez pas vos cours par email. 
Les emails que vous recevez chaque lundi, vous annoncent l'article de la semaine. Comme celui-ci. Ces articles sont accessibles gratuitement par tous et ne sont pas des contenus de cours payants.
Vous êtes abonné(e) à un forfait Basic, Premium ou VIP de 'La peinture c'est facile" ? Accédez à votre espace de formation ici : https://www.milone-art-academy.com/

 

Comment donner un effet de brillance ou de transparence à vos peintures : le glacis

 

Au cours des siècles passés, les artistes peintres ont utilisé le glacis pour créer des couleurs toujours plus riches et brillantes. C’est une technique formidable et pleine de possibilités  que je prends grand plaisir à vous expliquer plus en détail dans ce nouvel article !

Pour ceux et celles d’entre vous qui ne seraient pas familiers avec cette méthode, sachez que le « glacis » est le terme utilisé pour désigner de fines couches de peinture transparente. 

Ces couches sont appliquées les unes sur les autres pour modifier progressivement les couleurs d'une peinture et apporter de la profondeur à votre oeuvre.

C’est un travail qui demande une grande patience (nous y reviendrons), puisque chaque couche doit être complètement sèche avant qu'une autre ne soit appliquée par-dessus. Ainsi, les pigments ne se mélangent pas physiquement. 

Je vais être très honnête avec vous : si vous aimez obtenir des résultats rapidement, cette technique n’est probablement pas faite pour vous…

Mais si vous êtes un peintre qui souhaite progresser et franchir un cap avec des compositions plus abouties, sachez que le glacis vous permet d’avoir des couleurs d’une luminosité, d'une richesse et d'une profondeur fantastique, et que vous ne pouvez pas obtenir en préparant de simples mélanges sur une palette ! 

J’espère bien avoir piqué votre curiosité…

Vous êtes prêt à en savoir plus sur le glacis ? Alors c’est parti ! 


Pourquoi utiliser la technique du glacis ?

 

Les peintres utilisent souvent cette technique pour créer une sorte d'éclat lumineux qui émane délicatement du tableau…

Chaque glacis modifie la couleur de la peinture appliquée précédemment. Bien réalisée, cette méthode offre un résultat époustouflant ! Le mélange optique des couleurs qui se produit apporte des teintes riches et profondes à votre tableau. 

Par exemple, en peignant un glacis de rouge sur du bleu, vous obtenez un violet plus nuancé que si vous aviez simplement mixé ces deux couleurs sur votre palette. 

Pour vous expliquer en quelques mots le principe scientifique complexe qui se cache derrière ce procédé, le violet est créé par la lumière qui rebondit sur la toile. Celle-ci traverse la couche de peinture bleue puis la couche rouge, avant de finalement atteindre votre œil. Vous observez ainsi une couleur plus profonde que si la lumière avait simplement rebondi sur la surface d'une couche de peinture déjà mélangée. 

Le glacis peut également être utilisé pour vous aider à définir les formes de votre peinture. Pour ce faire, vous devez d’abord réaliser une première version monochrome de votre sujet, en travaillant les contours, les ombres et les reflets… mais sans ajouter de couleurs !

Une fois que cette première couche est sèche, vous pouvez alors appliquer les couleurs en fines couches successives. Ce procédé vous permet de vous concentrer uniquement sur les couleurs, après avoir soigneusement modelé les formes de votre tableau en noir et blanc. 

 

 

Apprenez à connaître vos couleurs

 

Les pigments ou couleurs de peinture sont classés en 3 catégories : 

  • transparents
  • semi-transparents
  • opaques

Certaines couleurs sont si transparentes qu’elles se distinguent à peine lorsqu’on les applique en fines couches ! D'autres au contraire sont extrêmement opaques, masquant totalement ce qui se trouve en dessous quand elles sont utilisées directement à partir du tube. 

C’est pourquoi je vous invite à prendre le temps de bien connaître quels sont les pigments transparents, semi-transparents et opaques. Certains fabricants l'indiquent sur leurs tubes de peinture, mais vous pouvez bien évidemment tester par vous-même.

Vous l’aurez deviné, les couleurs transparentes sont les plus efficaces pour obtenir des couleurs riches et subtiles avec la technique du glacis. Je vous encourage d’ailleurs à les privilégier si vous débutez tout juste. 

Mais cela ne veut pas dire pour autant que vous ne devez pas expérimenter avec des couleurs opaques ! 

Oui, vous pouvez tout à fait utiliser des couleurs opaques pour réaliser des glacis. Les résultats ne sont bien évidemment pas les mêmes qu'avec des couleurs transparentes, mais ces peintures se prêtent plutôt bien pour ajouter de beaux effets de brume et de brouillard. 

Je vous recommande chaudement de vous lancer dans la joie de l’expérimentation créative en testant toutes les peintures dont vous disposez ! C’est le moyen le plus efficace pour apprendre à connaître les caractéristiques et les propriétés de chacune d’entre elles, et les résultats qu’elles produisent. 

N’oubliez pas d’être méthodique. Vous pouvez par exemple griffonner un tableau rapidement sur une feuille de papier ou dans votre carnet favori, et noter les couleurs que vous avez testées et vos observations.

 

Soyez (très) patient

 

C’est l’une des règles d’or qui s’appliquent lorsque vous utilisez la technique du glacis… Il faut vous armer de patience ! 

Comme je vous l’ai précédemment indiqué en introduction, il est indispensable d’attendre que la dernière couche de peinture étalée soit parfaitement sèche avant de vous lancer dans la suivante. C’est aussi simple que cela.

En effet, si vous appliquez un glacis sur une peinture qui n'est pas totalement sèche, les différentes couches vont se mélanger… et croyez-moi, vous ne voulez pas que ça arrive ! Vous risquez fort d’avoir un résultat très brouillon avec des mélanges de couleurs hasardeux qui vont ruiner tous vos efforts. 

Si vous travaillez à l'acrylique, vous pouvez accélérer les choses un tantinet en utilisant un sèche-cheveux. En ce qui concerne la peinture à l’huile, la situation est un peu différente…

La rapidité avec laquelle un glacis réalisé à partir d’une peinture à l'huile va sécher dépend de plusieurs facteurs, et notamment de la température de la pièce dans laquelle vous peignez. Faites quelques essais préalables sur une petite surface pour vous donner une meilleure idée du temps de séchage nécessaire ! 

Vous savez que vous pouvez réaliser la couche suivante lorsque la peinture est bien sèche au toucher, et non collante. 

Pour ne pas perdre de temps, je vous recommande de travailler sur plusieurs peintures à la fois, afin de pouvoir passer de l'une à l'autre en attendant que votre glacis sèche.

Et si vous êtes curieux de savoir combien de couches sont nécessaires pour réaliser un glacis de qualité, retenez bien ceci… il n’y a pas de règle absolue. La seule chose qui compte est le résultat obtenu !

 

 

Travaillez votre glacis sur une surface lisse

 

Vous le savez maintenant, un glacis est une fine couche de peinture appliquée délicatement sur les couches précédentes. Autant dire que vous ne voulez pas que la peinture s'accumule ou s’étale maladroitement sur une quelconque rugosité de votre support.

L'idéal pour bien réaliser cette technique est donc d’utiliser des surfaces dures et lisses, qui réfléchissent également mieux la lumière. 

Un panneau rigide de couleur blanche se prête parfaitement à l’utilisation de cette technique. Mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas peindre des glacis sur d'autres supports, par exemple une toile avec un tissage fin.

 

Utilisez un fond clair

 

C’est un conseil qui peut paraître évident au premier abord, mais qu’il est toujours bon de rappeler : choisissez de préférence un fond blanc ou de couleur claire qui aide à réfléchir la lumière, plutôt qu'un fond sombre qui va l’absorber ! 

Si vous avez la moindre hésitation sur le choix de la couleur pour votre support, je vous invite à faire un essai en peignant exactement les mêmes glacis sur un fond blanc et sur un fond noir ou brun foncé. 

Vous pouvez peindre une première couche bleue et une seconde de couleur jaune, et observer de près comment ressort le vert obtenu. 

 

L’art de trouver la bonne consistance pour votre glacis 

 

C’est très simple, la peinture doit être suffisamment fluide pour que vous puissiez l'étaler en couches bien fines lorsque vous peignez. 

Attention toutefois à ne pas commettre l’erreur d’ajouter trop d’eau à votre mélange si vous utilisez de la peinture acrylique ! Celle-ci perdrait alors ses qualités d’adhérence et ce serait bien dommage, n’est-ce pas ? 

Pour simplifier votre travail, vous pouvez acheter des médiums à glacis pour toutes vos peintures à l'huile et vos acryliques. Certains de ces produits disponibles dans le commerce permettent même d'accélérer le temps de séchage des huiles… On arrête plus le progrès ! 

Je vous invite à expérimenter pour savoir quelle quantité de médium est nécessaire pour obtenir le meilleur résultat. Vous allez très vite réaliser que si vous avez la main un peu trop lourde, vous obtiendrez un effet glacé très prononcé et excessivement brillant. 

Enfin, si vous utilisez de la peinture à l’huile, une "recette" assez classique consiste tout simplement à mélanger à quantité égale de la térébenthine et votre peinture. 

Et voilà, le tour est joué !

 

Utilisez un pinceau souple 

 

Soyons clairs, vous pouvez réaliser un glacis avec n'importe quel pinceau. 

Mais si vous êtes novice en la matière, je vous recommande très chaudement de commencer plutôt par utiliser un pinceau aux poils doux et longs, et doté de bords arrondis.

Ce type de pinceaux permet d’obtenir plus facilement des glacis bien lisses et sans traces visibles. 

Gardez toujours à l’esprit que cette technique demande beaucoup de douceur et de patience pour être réalisée correctement !

 

J'en profite pour vous rappeler qu'en ce moment, vous pouvez rejoindre la formation continue "La Peinture c'est Facile!". Et profiter de dizaines d'heures de cours sur le sujet.

En ce moment, vous pouvez profiter de 7 jours d'essai offerts en cliquant ici :

 

Et enfin… profitez !

 

Il ne vous reste plus qu’à vous lancer et à expérimenter cette technique du glacis dès à présent. 

Si vous vous sentez l’âme aventureuse, vous pouvez même combiner le glacis avec d’autres techniques, par exemple celle de « l’impasto », et observer les résultats de près !

Vous n’êtes pas non plus obligé de recouvrir l’ensemble de votre peinture avec cette technique du glacis. Vous pouvez simplement l’appliquer sur une partie de votre oeuvre et apporter ainsi des variations de couleurs différentes qui ne manqueront pas de surprendre et d’apporter un rythme différent à votre peinture ! 

J'espère que. cet article vous a plus. Et que mes explications vous ont aidé. N'hésitez pas à me dire dans les commentaires si vous pratiquez déja la technique du glacis. Ou si vous comptez vous y mettre bientôt 😉 

Vous êtes prêt ? Alors à vos pinceaux ! 

Bye bye.
 

René Milone

René

A propos de l'auteur

René MILONE

René MILONE

34 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

La peinture à huile pour les débutants

Voici quelques conseils pour les débutants en peinture à l'huile.....

Lire la suite

Les harmonies colorées : mode d'emploi

Je vous livre les règles de base pour réussir vos harmonies colorées. Celles-ci s'appliquent à tous vos sujets de peinture, du paysage à l'art abstrait en pa...

Lire la suite

Les 10 éléments fondamentaux de la peinture

Découvrez les 10 éléments fondamentaux de la peinture.....

Lire la suite

TOP 5 des marques de peinture accessibles et de bonne qualité !

Top 5 des marques de peinture d’art accessibles et de bonne qualité : petit guide clair pour faire le bon choix et acheter au meilleur rapport qualité / prix....

Lire la suite

6 façons de créer de la profondeur dans vos paysages

Découvrez comment donner de la profondeur dans vos peintures de paysage.....

Lire la suite

Comment se motiver pour recommencer à peindre quand on en a perdu le goût ?

Voici un petit exercice pour vous remotiver à peindre lorsque vous avez perdu l'inspiration....

Lire la suite

Comment rendre les ombres et les lumières en peinture

Dans cet article, vous apprendrez comment rendre de belles ombres et lumières dans vos peintures.....

Lire la suite

La peinture à l’huile soluble à l’eau - Ses avantages et comment l'utiliser

Si certains d’entre vous sont de véritables puristes de la peinture à l’huile, l’article d’aujourd’hui vous fera peut-être grincer des dents. Mais il ...

Lire la suite

Les avantages d’une palette de couleurs limitée en peinture

Découvrez les avantages d’une palette de couleurs limitée en peinture......

Lire la suite

5 techniques faciles pour peindre au couteau

Vous voulez apprendre la peinture au couteau, mais n’avez aucune idée de comment vous y prendre ? Je vous explique 5 techniques faciles pour bien débuter !...

Lire la suite
Bonjour, c'est René ! Souhaitez-vous recevoir de mes nouvelles ?