Comment éviter les craquelures dans la peinture ?

Peinture
28 Juin 2021
18

Nous allons aborder aujourd’hui un thème qui concerne tous les peintres : les craquelures dans la peinture.

En effet, quoi de plus démoralisant que de voir vos toiles qui, au fil des années ou après un événement particulier, se craquèlent ? Le résultat n’est alors plus très esthétique.

Quel dommage après le temps passé pour réaliser votre tableau !

Alors certes, toutes les toiles finissent par craqueler, même celles des plus grands maîtres !

Oui, c’est vrai qu’avec le temps, de fines craquelures apparaissent sur les plus grands chefs-d'œuvre également, et cela fait même un peu partie de leur charme.

Ces micro-fissures permettent également de dater les tableaux et aident à leur authentification.

Toutefois, pour assurer splendeur et pérennité à votre travail, je vous livre ici quelques petits secrets : quelles sont les causes des craquelures et comment les éviter ?

Vous pourrez ensuite mettre en pratique ces petits conseils et ainsi profiter plus longtemps de vos toiles et les transmettre de génération en génération… 

Quoi de plus beau ?
 


 

Il existe 2 sortes de craquelures

 

Les craquelures prématurées (ou craquelures de séchage)

Elles apparaissent au moment du séchage de la peinture (d’où leur nom !).

Elles sont dues à l’épaisseur de la peinture utilisée, la rapidité du séchage ou encore à son adhésion au support choisi. 

Lors du séchage, les diluants présents dans la peinture s’évaporent entraînant une rétraction des pigments : la peinture craque.
 

Les craquelures d’âge

Elles sont plus fines que les craquelures prématurées. Ce sont elles qui sont présentes sur les toiles de maîtres. Elles sont la preuve que la toile est ancienne.

Ce phénomène est dû à la siccativation. Un nom barbare pour expliquer que de l’oxygène entre dans l’huile contenue à l'intérieur de la peinture. Cette rencontre entre oxygène et huile créée les craquelures.

 


 

Les causes des craquelures prématurées

 

Une différence entre peinture et support

La peinture qui sèche va durcir. Si le support n’est pas assez rigide, le contraste entre peinture et le support entre en tension et provoque les craquelures.
 

Ne pas avoir respecté la règle du “gras sur maigre”

En peinture, il existe une règle à laquelle vous ne pouvez déroger : il faut que la couche que vous appliquez soit plus grasse que la précédente. C’est la règle du “gras sur maigre”.

Un exemple flagrant illustre cette règle : Luigi Cherubini et la Muse de la poésie lyrique d’Ingres.

Ingres a peint la totalité de cette toile, hormis le visage de la Muse. C’est à son disciple qu’il a laissé cet honneur.

Or, si vous observez ce tableau attentivement, vous verrez que seul ce visage est craquelé !

Pourquoi ? Parce que ce disciple n’a pas utilisé la même composition de peinture que celle utilisée par Ingres et l’a diluée avec trop de d’huile ou de bitume (il était largement utilisé à cette époque).

Le séchage a conduit à la formation de craquelures car la règle primordiale du “gras sur maigre” n’a pas été respectée.

La forme des craquelures, large et profonde, est typique des craquelures prématurées.
 

Un vernis appliqué trop tôt


Afin de protéger votre travail, vous savez qu’il est important d’appliquer une couche de vernis.

Ce dernier est composé de résine, qui durcit plus vite que la peinture. 

S’il est appliqué trop tôt, vous retrouvez le même principe que le contraste peinture/support.

La résine sera plus dure que la peinture dessous : patatras, ça craque.
 

Une couche de peinture trop épaisse


Si vous appliquez une couche très épaisse de peinture, l’oxygène aura du mal à pénétrer à l’intérieur. Cela crée des tensions qui engendrent à leur tour des craquelures.

Ces dernières seront alors isolées (à l’endroit le plus épais), larges et profondes.

 

La composition de l’huile contenue dans la peinture

Il a été constaté que les couleurs à l’huile d'œillette et à l’huile de noix se rétractent davantage lorsqu’elles sèchent.

Ces huiles favorisent grandement la formation des craquelures prématurées.


 

 

Comment éviter les craquelures prématurées ?

 

Mais avant de découvrir comment éviter les craquelures prématurées, je vous rappelle qu'en ce moment vous pouvez rejoindre la formation "La Peinture c'est Facile!". Et profiter de plus de 400 heures de cours de peinture.

Si ça vous intéresse, vous pouvez cliquer ici pour profiter de 7 jours d'essai offerts en cliquant ici :

 

Liées au support

Pour éviter le contraste peinture/support, il faudra que ce dernier soit de qualité.

Sachez par exemple que le carton engendre particulièrement la formation de craquelures.

Choisissez un support rigide : du bois par exemple, du métal, du verre ou une toile en lin de très grande qualité et bien enduite.

Une toile de mauvaise qualité présentera un tissage lâche qui favorise la formation de craquelures.

Sur le bois, il est recommandé d’appliquer un apprêt au gesso avec un pinceau large (une couche à l’horizontale puis, lorsque cette première couche est bien sèche, une couche à la verticale).

 

La règle du “gras sur maigre”

Pour cela, diluez de moins en moins votre peinture à l’huile afin qu’elle soit de plus en plus grasse.

Sur le même principe, vous ne devez pas appliquer de la peinture acrylique sur de la peinture à l’huile (mais l’inverse est possible).
 

La couche de résine

Pour éviter les craquelures, attendez 6 mois, voire un an pour être certain que la peinture appliquée soit parfaitement sèche.

Oui, c’est long, mais cela vaut la peine d’attendre.

 

La peinture en couches épaisses

Prenez soin de ne pas trop charger votre pinceau.

Vous avez aussi la possibilité d’utiliser un épaississant que vous mélangez à votre peinture. Il active le séchage des couches épaisses.
 

La composition de l’huile contenue dans la peinture

Si l’huile d'œillette et l’huile de noix favorisent les fissures, optez pour des peintures à base d’huile de lin.

Cette huile se rétracte moins au séchage et entraîne donc moins de craquelures.

 

 

Les causes des craquelures liées à l’âge

 

Elles sont plus fines que les craquelures de prématurées.

Vous l’avez vu, elles sont la cause du phénomène de siccativation.

Créées par l’entrée de l'oxygène, les rayons UV, le taux d’humidité présent dans l’atmosphère où se trouve la toile ou bien encore des variations de température, ces craquelures sont malheureusement inéluctables.

Toutefois, pour les limiter, il est vivement conseillé de conserver les toiles dans une atmosphère où il y a peu de variations : température égale, degré d’humidité constant.

Protégez-les des UV en ne les exposant pas à une lumière directe.

 

 

Les autres causes de craquelures et comment les éviter


Les chocs

Lorsque votre toile subit un choc, un réseau de craquelures se forme alors autour de celui-ci.

Pour l’éviter, la solution paraît simple : prenez-en grand soin. Si vous devez la déplacer, enveloppez-la dans du papier bulle ou plusieurs couches de couvertures afin que rien ne l'impacte et cause des dégâts irréversibles.

 

La manipulation de la toile

De la même façon que vous devez en prendre soin pour éviter les chocs, manipulez la toile avec délicatesse lorsque vous souhaitez l’encadrer, ajouter un châssis ou le remplacer.

N’hésitez pas à confier cette tâche à un professionnel qui a l’habitude de ces manipulations.

 

La conservation de la toile

Si elle n’a pas d’encadrement, vous pouvez être tenté de l’enrouler pour la conserver afin qu’elle soit moins exposée à la lumière.

Malheureusement, cette pratique entraîne de longues fissures de la peinture qui se forment dans le sens où vous avez enroulé la toile.

 


Vous venez de faire le tour des différentes sortes de craquelures.

Vous savez maintenant à quoi elles sont dues et comment les éviter.

Si les fissures liées à l’âge sont difficilement, voire non évitables, celles liées au séchage, au choc, à l’environnement dans lequel vous conservez votre toile, au choix de votre peinture ou encore au choix de votre support, peuvent être restreintes ou évitées.

Gardez en mémoire les conseils donnés ici pour profiter le plus longtemps possible de votre œuvre, la faire admirer et la transmettre.


À vos pinceaux ! 

 

René Milone

René

A propos de l'auteur

René MILONE

René MILONE

18 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Quelle est la différence entre les peintures à l'huile et les peintures acryliques ?

Comment choisir entre la peinture à l'huile et la peinture acrylique ? Quand on débute, on ne sait pas trop par où commencer et en plus, il y a cette question qui revient touj...

Lire la suite

20 idées d'aquarelle modernes (1/2)

20 idées d’aquarelles modernes originales ! Partie 1. Retrouvez quelques idées pour faire évoluer l’aquarelle classique en aquarelle originale. Suivez le guide !...

Lire la suite

10 astuces pour réussir votre peinture de coucher de soleil

Voici quelques bons conseils pour réussir tous vos coucher de soleil en peinture.....

Lire la suite

20 idées d'aquarelle modernes (2/2)

20 idées d’aquarelles modernes originales ! Partie 2. Retrouvez quelques idées pour faire évoluer l’aquarelle classique en aquarelle originale. Suivez le guide !...

Lire la suite

3 Bonnes pratiques de peinture à l'huile passées à la loupe

3 bonnes pratiques de peinture à l’huile : la règle d’or du gras sur maigre, la nécessité d’avoir un matériel de qualité et de peindre r&eac...

Lire la suite

Comment donner une sensation de profondeur dans ses tableaux ?

Vous n'arrivez pas à retranscrire la profondeur dans vos peintures ? Voici 5 méthodes pour créer de la profondeur dans tous vos tableaux....

Lire la suite

9 conseils pour mieux peindre en acrylique !

Depuis son invention au milieu du XXe siècle, la peinture acrylique est de plus en plus populaire et a certains avantages par rapport à la peinture à huile. Son séchage rap...

Lire la suite

5 différences majeures entre peinture à l’huile et peinture acrylique

Quand faut-il choisir la peniture à l'huile plutôt que l'acrylique ? Voici les 5 principales différences connues entre la peinture à l'huile et la peinture ...

Lire la suite

7 astuces pour peindre une rose à la perfection

Je vous partage 10 astuces pour peindre une rose à la perfection, en allant à l'essentiel....

Lire la suite

Comment rendre les ombres et les lumières en peinture

Dans cet article, vous apprendrez comment rendre de belles ombres et lumières dans vos peintures.....

Lire la suite
Bonjour, c'est René ! Souhaitez-vous recevoir de mes nouvelles ?