Comment peindre les ciels : 10 conseils

Peinture
27 Octobre 2019
4

10 astuces pour peindre le ciel et les nuages dans vos paysages

 

Comme je dis souvent à l’atelier : « Les nuages sont assez difficile à représenter en peinture ». Savez-vous pour quelle raison ?

C’est parce que la plupart du temps on les peint sans vraiment les observer. On les invente plus qu’on ne les reproduit. 

Mais alors, est-il possible de peindre un ciel avec des nuages, sans modèle ? Peut-on inventer un ciel sur un tableau ?

Oui, à condition de bien connaître la composition des nuages, leurs formes, leurs valeurs et leurs couleurs. Ou plus exactement, à condition de les avoir suffisamment observés pour les connaître suffisamment pour pouvoir les inventer et les peindre de manière réaliste.
 

 

Voici 10 conseils pour vous aider à peindre les ciels et les nuages dans vos paysages
 

  1. Des contours flous

  2. Utilisez des couleurs pour faire les gris

  3. La perspective atmosphérique

  4. Rien n'est vraiment blanc dans le ciel

  5. Ne pas reproduire les photos telles qu’elles

  6. Utilisez des pinceaux plus gros

  7. La lumière est toujours plus claire qu’on ne le pense

  8. Couches minces et couches épaisses

  9. La perspective linéaire

  10. Les nuages sont des objets solides

 

Dans ce tableau, quelques nuages sont représentés avec des contours flous et estompés.

 

1- Les contours flous

 

La manière dont vous peignez les contours est essentielle lorsque vous peignez le ciel.

  • Un contour dur définit avec précision où un objet se termine et le prochain commence.
  • Un contour flou survient lorsque la couleur d'un élément du tableau se fond dans la couleur de l’élément adjacent.

Les nuages ont les contours les plus doux que l'on puisse trouver dans la nature. Comme dans toute partie de la peinture, dans les nuages, un équilibre entre les contours doux et durs est très important. Les contours vous aideront à décrire le volume des nuages et leur translucidité.
 

  • Certaines parties des nuages sont si minces que le ciel peut se voir au travers. Mélangez la couleur du ciel à la couleur du nuage et garder les contours flous aidera beaucoup.
  • Le ciel au-dessus de l'horizon change progressivement de couleur. Le dégradé peut être peint en fondant les couleurs entre-elles.
  • Pour les parties les plus découpées des nuages, appliquez une peinture épaisse sans la fondre avec le ciel.

 



Dans cette reproduction de "La Maneporte" de Claude Monet,
les nuages sont peints avec des gris chromatiques réalisés avec le mélage des couleurs de la palette. 

 

 

2- Utilisez des couleurs pour faire vos gris


Un beau ciel aux couleurs vives, comme un coucher de soleil, a besoin d’être mis en valeur par des couleurs plus neutres et grises.

Certaines couleurs ternes et « laides » sont nécessaires pour faire chanter les couleurs vives. Les gris sont un excellent complément à un ciel coloré. Un orange vif sera encore plus brillant s'il est placé à côté d'un gris.

Quand je parle de gris, je ne parle pas d'un mélange de noir et blanc ou de gris provenant d'un tube. Il vaut mieux mélanger les gris en utilisant plusieurs couleurs et pourquoi pas utiliser les couleurs qui sont déjà présentes sur la peinture. En mélangeant des couleurs complémentaires déjà utilisées sur la toile, vous obtiendrez des gris plus harmonieux.

 

Dans ce tableau, on voit très bien que le ciel est plus foncé dans le haut
et plus pâle dans le bas pour représenter la perspective atmosphérique

 

 

3- La perspective atmosphérique

 

En regardant au loin, les couleurs et les teintes changent en raison de la quantité d'air et de particules qui se trouvent entre le spectateur et le sujet. Cela se produit dans l’ensemble du paysage, à la fois sur la terre et dans le ciel.

Plus la distance entre nous et un objet est grande, plus l'effet filtrant de l'atmosphère est fort.
Regardez une vue de paysage qui s’étend jusqu’à l’horizon et notez comment :

  • Les couleurs sont moins intenses au loin, plus intenses dans les objets les plus proches de nous.
  • Les couleurs sont plus froides au loin et plus chaudes au premier plan.
  • Les contrastes de valeur diminuent avec la distance.

On le remarque autant dans la végétation que dans le ciel et les nuages.

Le ciel est plus foncé au-dessus de nos têtes et s’éclaircit vers l’horizon. Si le ciel est bleu, il est d’un bleu foncé et vif au-dessus de nous et il devient plus froid, plus terne et plus pâle à l’horizon.

 



Dans cette toile, la couleur chaude est bien visible dans les parties éclairées des nuages,
tandis que leurs parties à l'ombre ont été peintes en couleurs froides

 


4- Rien n'est vraiment blanc dans le ciel

 

Tout dans la nature est influencé par la couleur de la lumière.

La couleur de la lumière et le reflet du ciel bleu affectent toutes les couleurs du paysage, y compris les nuages. Rien n'est d’un blanc pur dans le ciel.

Il faut teinter le blanc des nuages avec du jaune, du rouge, du violet ou du bleu, en fonction des conditions météorologiques et du fait qu'un nuage soit ou non à la lumière directe du soleil.

Pour simplifier, un nuage blanc au soleil doit être teinté de la couleur de la lumière qui l’éclaire, soit un peu de jaune orangé. Dans les ombres, on le teinte avec le reflet du ciel, soit du bleu et un peu de la couleur complémentaire de la lumière, soit un bleu violacé.

L’utilisation du blanc de zinc vous permet de garder le dynamisme des couleurs tout en les éclairant. Le blanc de titane est très opaque et éclaircit les couleurs très rapidement, leur donnant un aspect crayeux.

 

5- Ne pas reproduire les photos telles quelles


Si vous peignez à partir d’une photo, n’oubliez pas de retirer les éléments qui n’aident pas la composition. C'est souvent une bonne idée de modifier la forme des nuages, de déplacer des arbres, etc.

Soyez ouvert aux changements qui sont bons pour la composition globale de votre tableau. La photo de référence ne sera pas accroché à côté de votre peinture et personne ne saura si le nuage était plus rond ou si vous l’avez déplacé.

En outre, lorsque vous peignez à partir d'une photo, gardez à l'esprit que l'appareil photo modifie les relations de couleurs et de valeurs. Les zones sombres sont beaucoup plus sombres sur une photo; les ombres ont tendance à perdre tous les détails. Lorsqu'elles sont observées dans la vie réelle, les zones d'ombre montrent encore une grande partie de leur couleur et de leurs variations. Ce n’est plus le cas sur la photo.

 

6- Utilisez des pinceaux plus gros
 



L'utilisation d'un pinceau trop gros permet de bien représenter
les principales valeurs qui donneront la profondeur au tableau


Habituellement, on peint en utilisant les plus gros pinceaux au début de la peinture, puis au fur et à mesure qu’on avance dans la réalisation du tableau, on prend des pinceaux plus petits.

Observez les formes les plus grandes, ne vous concentrez pas sur les détails jusqu'à la toute fin du tableau.

Commencez par appliquer une peinture fine avec des pinceaux très gros (plus gros que ceux que vous auriez choisis instinctivement), puis fondez tous les contours.

Tout au long de la peinture, continuez à utiliser des pinceaux plus gros que ceux que vous utiliseriez habituellement. Pour le faire consciemment, choisissez un pinceau, puis reposez le pour prendre une taille plus grande.

À la fin, ajoutez des détails avec de petits pinceaux, mais n'en faites pas trop.

 

   
7- La lumière est toujours plus claire qu’on ne le pense


Voilà un fait assez difficile à comprendre mais qui s’avère lorsqu’on s’y attarde.

Souvent, une couleur n’a pas l’air suffisamment claire dans un ciel, par rapport à ce qu’elle devrait être.

Et pourtant, lorsqu’on réalise le mélange sur la palette, la couleur semblait assez claire.

La raison est simple, c’est que les couleurs, les valeurs ainsi que les températures de couleurs sont relatives à ce qui les entoure. Une couleur peut sembler chaude sur la palette, mais avoir l’air froid une fois appliquée sur la toile.

De la même façon, une couleur claire de lumière, peut paraître beaucoup trop sombre lorsqu’on la place sur la toile.

En règle générale, le ciel est souvent la valeur la plus claire de votre paysage.

Lorsque vous mélangez une couleur très claire, commencez par la couleur claire (le blanc ou le jaune) et ajoutez vos couleurs les plus foncées. Il est plus facile de l'assombrir si elle est trop clair mais c’est beaucoup plus difficile d’éclaircir une couleur foncée.

 



L'application d'une deuxième couche de peinture en épaisseur sur une première couche mince,
permet de rendre la densité des nuages de manière plus réaliste


 

8- Couches minces et couches épaisses


Le ciel est composé d'air, de vapeur et de particules. Commencez par un très léger lavis de peinture. Diluez les acryliques avec de l’eau, et les huiles avec un diluant sans odeur, puis appliquez des lavis sur la toile en faisant varier les couleurs et les valeurs de chaque couche selon les éléments du ciel.

Ce premier jet de couleurs aux valeurs variées vous aidera à organiser votre composition. Vous pouvez commencer ainsi pour le ciel et pour les éléments les lus importants du sol. Une fois que la mise en place des éléments est terminée, vous pouvez commencer à appliquer une peinture plus épaisse à certains endroits.

Dans le ciel, utilisez une peinture plus épaisse pour les nuages les plus solides ou les plus proches, au-dessus de nos têtes.

 



Les nuages sont utilisés pour donner de la perspective te de la profondeur au tableau

 

9- La perspective linéaire

 

Les proportions des nuages dans le ciel sont soumises aux mêmes règles de perspective que les objets au sol, avec les points de fuite et une ligne d’horizon.

Si on regarde des nuages bas depuis le haut d’une montagne, on voit bien qu’ils sont au-dessous de nous. C’est dû à la perspective.

Les nuages deviennent plus petits, au fur et à mesure qu'ils s’éloignent et qu’ils se rapprochent du point de fuite, comme tout autre objet qui répondrait à la règle de perspective linéaire.

 



Les nuages sont des objets avec des formes, des ombres et des lumières bien définies
qu'il faut reproduire avec fidélité sur la toile pour leur donner du réalisme

 

Avant de cloturer cet article, je vous rappelle qu'en ce moment vous pouvez rejoindre la formation "La Peinture c'est Facile!". Et profiter de plus de 400 heures de cours de peinture ! En ce moment, vous pouvez profiter de 7 jours d'essai offerts en cliquant ici :


10- Les nuages sont des objets solides


Lorsque vous peignez des nuages, vous devez les considérer comme des objets solides. Bien qu'ils aient des contours irréguliers et variables et qu'ils puissent être parfois transparents, visualisez-les comme des formes géométriques solides, des objets en forme de boîte. Cela aide beaucoup lors du rendu des ombres et des lumières des nuages.

Un petit exercice pratique pour vous aider à peindre les nuages : faites un croquis préliminaire sur une feuille de papier, en utilisant 3 ou 4 valeurs simples. Dessinez les nuages comme des boîtes. Déterminez quels côtés sont dans la lumière, quels côtés sont dans l’ombre et où se trouvent les lumières réfléchies.

Ce sera votre référence pour votre peinture, il ne vous restera plus qu’à rendre les contours irréguliers et plus arrondis pour avoir de beaux nuages.
 

On peut passer des heures à regarder le ciel et les nuages en mouvements perpétuels. Ça peut devenir un plaisir visuel mais ça peut aussi devenir une observation constructive pour nos prochaines peintures de paysage.

Levez les yeux au ciel et contemplez les formes, les contours, les valeurs et les couleurs du ciel et des nuages en pensant aux mélanges de couleurs que vous devrez faire pour les représenter sur une toile. Vous aurez peut-être mal au cou, mais vous serez meilleur en peinture.

 

Bonne semaine et à lundi prochain.

 

Bye bye !

 

René Milone

René

A propos de l'auteur

René MILONE

René MILONE

4 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

5 techniques faciles pour peindre au couteau

Vous voulez apprendre la peinture au couteau, mais n’avez aucune idée de comment vous y prendre ? Je vous explique 5 techniques faciles pour bien débuter !...

Lire la suite

Le pastel gras : maitrisez les bases

Découvrez comment maîtriser les bases de la peinture avec le pastel gras. Différent du pastel sec, je vous explique comment bien le choisir et comment bien l’utiliser....

Lire la suite

Les citations inspirantes des Maîtres de la peinture (partie 1)

Entrez ici dans l’intimité des grands maîtres de la peinture et ressentez leurs émotions à travers leurs citations les plus inspirantes. Partie 1...

Lire la suite

8 astuces pour peindre l'eau dans vos paysages

Découvrez ces techniques pour peindre l'eau dans vos paysages.....

Lire la suite

Découvrez tous les secrets pour dessiner un oeil de manière réaliste

Reproduire un œil est un véritable challenge artistique. Je vous explique tout ce qu'il faut savoir pour le dessiner de manière incroyablement réaliste !...

Lire la suite

TOP 3 des marques pour acheter vos toiles vierges

Je vous livre ici le top 3 des marques pour acheter vos toiles vierges. Les 3 marques citées proposent des toiles d'excellente qualité....

Lire la suite

Vernis pour peinture à l'huile : conseils et recommandations

Conseils et recommandations d’une bonne utilisation des vernis pour peinture à l’huile. Pourquoi vernir un tableau ? Quels vernis utiliser ? Comment l’appliquer ? Petit guide ...

Lire la suite

5 différences majeures entre peinture à l’huile et peinture acrylique

Quand faut-il choisir la peniture à l'huile plutôt que l'acrylique ? Voici les 5 principales différences connues entre la peinture à l'huile et la peinture ...

Lire la suite

Quelle est la différence entre les peintures à l'huile et les peintures acryliques ?

Comment choisir entre la peinture à l'huile et la peinture acrylique ? Quand on débute, on ne sait pas trop par où commencer et en plus, il y a cette question qui revient touj...

Lire la suite

Comment bien choisir son chevalet de peinture ?

Bien choisir son chevalet de peinture est important. Découvrez ici quels sont les différents types de chevalets et comment faire le bon choix....

Lire la suite
Bonjour, c'est René ! Souhaitez-vous recevoir de mes nouvelles ?