Comment peindre un paysage enneigé ?

09 Janvier 2023
9

J’espère que vous êtes en pleine forme en ce début d’année, car j’ai un petit défi à vous proposer. Et si vous tentiez cette magnifique expérience qui consiste à peindre la neige ? La neige est blanche, certes, mais si vous vous contentez de peindre un amas de couleur blanche, ça risque d’être aussi ennuyeux pour vous que pour ceux qui regarderont votre tableau.

 

Je vous donne ici ma méthode pour apporter du relief et plus de beauté à votre peinture hivernale. Vous verrez, ce n’est pas si compliqué.
 

Comment s’y prendre pour peindre la neige ?

La première intention lorsque l’on peint un paysage de neige, c’est de tenter de faire ressortir l’atmosphère, l’ambiance spéciale qui se dégage d’un tel spectacle. Il fait froid, la luminosité est particulière et le soleil peut parfois être très bas, voir absent si le ciel est couvert de nuages.

La principale erreur consisterait à peindre la neige au soleil toute blanche et la neige à l’ombre toute grise. Cela donnerait une toile triste et finalement peu représentative de ce que l’œil perçoit en réalité.

Mais alors, de quelle couleur peindre la neige ? Voici les trois règles que j’applique pour bien peindre un paysage enneigé.
 

peindre la neige

De quelle couleur voyez-vous la neige ?

Règle n° 1 : bien observer les paysages enneigés


On aurait tort de penser qu’un paysage de neige est uniforme et sans couleur. Car si on y regarde de plus près, on s’aperçoit qu’il existe une multitude de contrastes et de couleurs. La neige est teintée dans l’ombre, comme dans la lumière.

Si vous avez la chance comme nous de vivre des hivers sous la neige, partez à la découverte de cette multitude de teintes. Et surtout, ne vous arrêtez pas à une seule observation, car votre œil va s’aiguiser et à force, vous verrez mieux les nuances et les couleurs de la neige.

Vous pouvez également examiner les célèbres peintures de neige de Claude Monet. Dans son tableau La Pie, la neige n’est pas blanche, mais ocre et mauve. De même pour Meules, effet de neige, matin, le peintre n’hésite pas à apporter beaucoup de couleurs à sa toile.
 

quelle couleur pour peindre la neige

Claude Monet - La Pie.
Observez bien les nuances des couleurs de la neige.

Les différentes teintes de la neige


Dans l’ombre, au soleil ou sous un ciel nuageux, les nuances de la neige sont très différentes. On peut donc observer une gamme de blancs assez riche. 
Si vous effectuez vos observations à partir de photo, attention, car le manteau neigeux y ressort plus bleu que dans la réalité. 

Les ombres


Malgré une différence de teinte, peindre d’après photo est une très bonne idée pour avoir le temps de bien observer les ombres (longues ou courtes) et leurs gris colorés. 

Attardez-vous sur l’ombre portée d’un arbre sur la neige. Vous verrez que ses contours sont flous, alors pensez à bien les flouter pour un rendu réaliste. 

Pour représenter les ombres portées, il vous faudra aussi bien suivre le mouvement de la neige au sol, afin que les creux et les reliefs soient bien respectés.

comment peindre la neige

Voyez-vous les différentes couleurs de la neige en fonction des ombres ?

L’aspect de la neige


La neige a différentes textures, prenez le temps là aussi de bien les observer. 

Lorsqu’elle est foulée, la neige est longue à représenter, car il vous faudra retranscrire patiemment sur la toile toutes ces petites taches colorées. 
Quant à la neige dans les arbres, elle change constamment. Observez toutes ses variations et choisissez quels aspects vous figerez sur votre peinture.

Si vous avez la chance de pouvoir fouler la neige là où vous êtes, tentez l’aventure de peindre dehors en hiver.

Avant de vous présenter les 2 dernières règles, je vous rappelle qu'en ce moment vous pouvez rejoindre la formation " La Peinture c'est Facile! "  ! Et profiter de plus de 400 heures de cours de peinture.

Si cela vous intéresse, vous pouvez cliquer ici pour profiter de 7 jours d'essai offerts en cliquant ici :

Règle n° 2 : dissocier neige à l’ombre et neige dans la lumière

La neige dans la lumière prend la couleur du soleil. Son blanc sera chaud, lumineux. Le matin tôt, elle sera plutôt rosée et le soir au coucher du soleil, elle sera plus orangée. Lorsque le soleil est haut et le ciel bien dégagé, la teinte sera plus jaune.

Quant à la neige qui se trouve dans l’ombre, son blanc sera plus froid et elle prendra la couleur complémentaire de la lumière qui l’éclaire. Donc si votre neige au soleil est jaune, vous ferez les parties ombragées de cette neige avec une teinte mauve. 

Ainsi, vous aurez une neige au soleil qui paraitra chaude et des ombres froides. En peignant un paysage enneigé, vous avez de quoi vous exercer aux gris colorés, des plus chauds aux plus froids.

En cas de doute concernant la couleur complémentaire qu’il vous faut, aidez-vous du cercle chromatique.

Claude Monet, Meules - effet de neige, matin.
Observez le contraste de la couleur de la neige à l'ombre et au soleil.

Règle n° 3 : laisser place à l’interprétation

L’hiver, la lumière décline rapidement. C’est une difficulté à prendre en compte si vous voulez peindre sur place puisque les ombres et la luminosité vont vite changer.

Mais c’est aussi une superbe occasion pour vous exprimer en laissant place à l’interprétation. Vous allez décider de ce que vous souhaitez faire ressortir le plus dans votre tableau. Déterminez bien le sujet de votre toile, là où le regard va s’attarder et donc là où vous allez insister sur les détails, la lumière, etc.  

En peignant la neige, vous pouvez choisir d’apporter une ambiance plus douce, plus romantique, ou au contraire plus froide, plus dramatique. À vous de voir !

En observant bien et en procédant par étapes, vous verrez que peindre un paysage enneigé, ce n’est pas si compliqué. J’espère que cet article vous aura donné envie de peindre de beaux paysages de neige en cette saison hivernale. Prêt à relever ce défi ?
 

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires. J’ai hâte de lire vos premières impressions concernant vos essais de peintures d’hiver.


À vos mitaines, prêt, partez !


À la semaine prochaine et portez vous bien !

A propos de l'auteur

René MILONE

René MILONE

9 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Spécificités de la peinture sur bois

Découvrez ici toutes les spécificités de la peinture sur bois. Le tableau La Joconde a été peint sur du peuplier. Le support bois présente bien des avantages ...

Lire la suite
Lire la suite

La couche de fond en peinture

La couche de fond est utilisée pour donner à la toile une couleur ou une texture avant de commencer à peindre. Elle permet d’éliminer le blanc de la toile qui peut no...

Lire la suite
Lire la suite

Cet outil méconnu, la gomme mie de pain

La gomme mie de pain est un outil magique, mais souvent méconnu. Découvrez son utilisation, ses avantages et ses inconvénients. Apprenez également à la fabriquer vou...

Lire la suite

Le dessin préliminaire

Question : Pourquoi s’évertuer à faire un beau dessin avant de commencer à peindre, sachant que les premières couches l’effaceront ? Réponse : Il y a bie...

Lire la suite

Fusain compressé

Question : Qu’est-ce que du fusain compressé? Est-ce la même chose qu’un crayon de charcoal? Je voudrais l’utiliser pour écrire les informations en arrière...

Lire la suite

Peindre en plein air ou La peinture de paysage sur le motif

Où peut-on avoir, pour peindre, le meilleur éclairage et le plus d’espace ? C’est en plein air, bien sur. Peindre sur le motif est un processus de pure création. V...

Lire la suite

Le vernis à retoucher

Question : Quelle est la marque du vernis pour toile peinte à l’huile, qu’on pose après 2 semaines de séchage ? Réponse : Il faut un vernis « &a...

Lire la suite

Prix de vente d’une toile

On me pose si souvent la question, qu’il fallait bien que je donne la réponse, ou du moins ce que je pense être une bonne réponse, ci. Comment estimer le prix de vente d&r...

Lire la suite
Bonjour, c'est René ! Souhaitez-vous recevoir de mes nouvelles ?