Les mélanges de couleurs et leurs applications

Peinture
14 Mars 2021
39

Petit message à l'attention des membres de la formation :
Si vous vous êtes abonné(e) à la formation "La peinture c'est facile", vous devez vous connecter ici : https://www.milone-art-academy.com/ pour accéder à vos cours qui comptent maintenant, plus de 350 cours (400 heures et 800 vidéos). Vous ne recevez pas vos cours par email. 
Les emails que vous recevez chaque lundi, vous annoncent l'article de la semaine. Comme celui-ci. Ces articles sont accessibles gratuitement par tous et ne sont pas des contenus de cours payants.
Vous êtes abonné(e) à un forfait Basic, Premium ou VIP de 'La peinture c'est facile" ? Accédez à votre espace de formation ici : https://www.milone-art-academy.com/

 

Les mélanges de couleurs et leurs applications


 

Une utilisation réussie de la couleur en peinture exige deux choses : 

  • Une compréhension approfondie de la théorie des couleurs
     
  • Des connaissances détaillées sur les mélanges et l’application des couleurs.


Après avoir parlé en détail de la théorie des couleurs dans mon article Comment choisir les bonnes couleurs, il est maintenant temps d’étudier le fascinant sujet des mélanges de couleurs et de leurs applications en peinture ! Vous aurez ainsi toutes les informations nécessaires pour bien aborder l’utilisation des couleurs dans vos prochaines œuvres…
 

Les trois questions à toujours se poser


Voici les trois questions que je me pose systématiquement lorsque je prépare un mélange de couleurs :

 

  • Ma couleur est-elle suffisamment claire ou suffisamment foncée (ce que l’on appelle la « valeur » d’une couleur) ?
     
  • Ma couleur est-elle suffisamment terne ou suffisamment saturée ?
     
  • Ma couleur est-elle trop chaude ou trop froide (ce que l’on appelle la « teinte ») ? Ou ma couleur est-elle trop rouge, bleue ou jaune ?
     

C’est bien simple, l’ensemble de cet article s’articule autour de ces trois questions ! L’objectif principal est de savoir dans quelle mesure vous pouvez identifier et ajuster la valeur, la saturation et la teinte d'une couleur. J’ai toujours pensé que le mélange des couleurs s’apparente à une très belle danse entre ces 3 éléments…
 

Comment éclaircir une couleur ?
 

Lorsqu’on débute en peinture, on a bien souvent tendance à choisir le blanc de titane chaque fois qu'il s’agit d'éclaircir une couleur. Et c’est une erreur ! Quand vous ajoutez du blanc à une couleur, cela va bien sûr l’éclaircir instantanément… mais la saturation va également diminuer et votre couleur finale va être plus froide ! 

Vous l’avez deviné, ce choix malheureux peut nuire très fortement à votre tableau, en particulier lorsque vous peignez un sujet qui se trouve éclairé par une source de lumière chaude. Dans ce cas précis, vous voulez que vos couleurs se réchauffent à mesure qu'elles s'éclaircissent, et non qu'elles se refroidissent ! 

Pas de panique, j’ai une solution pour vous ! L’alternative ici est d'éclaircir votre couleur en utilisant du jaune. Cela augmentera (dans la plupart des cas) la luminosité, tout en conservant la saturation. Seule la teinte changera.

Par exemple, si je veux peindre les feuilles d’un arbre d’un beau vert riche et nuancé et que le vert de ma palette est trop foncé, je dois donc ajouter du blanc ou du jaune pour l'éclaircir, n’est-ce pas ?

Le jaune est à privilégier dans ce cas de figure. Non seulement il éclaircit la couleur, mais il en conserve également la belle saturation. Le jaune rend aussi le vert un peu plus chaud, ce qui est idéal pour suggérer la douce lumière dorée et réconfortante du soleil qui éclaire la scène.


 

Comment assombrir une couleur ?
 

Quand il s’agit d’assombrir une couleur, on pense bien évidemment à ajouter du noir. Mais vous avez bien d’autres options à votre disposition ! 

Vous pouvez par exemple utiliser un mélange de Terre d’Ombre Brûlée avec du Bleu Outremer. Ces deux couleurs sont souvent mixées ensemble pour créer du noir, sujet que je développe plus en détail dans mon article Comment faire du noir. 

Le bleu, le vert ou encore le rouge se prêtent également très bien pour assombrir une couleur.
 


 

Comment réduire la saturation d'une couleur ? 
 

Vous avez plusieurs possibilités pour diminuer la saturation d'une couleur, autrement dit la rendre plus terne.

Tout d’abord, vous pouvez mélanger la couleur avec son complément (la couleur du côté opposé de la roue chromatique). Par exemple, pour abaisser la saturation du rouge, vous pouvez le mélanger avec son complément, le vert. D’autres paires de couleurs complémentaires à connaître sont le bleu et l’orange, le jaune et le violet ou encore le noir et le blanc.

D’autres options sont de mélanger la couleur avec du gris ou bien encore avec du blanc. Dans ce cas précis, la couleur devient également plus claire et plus froide.

Vous pouvez mélanger la couleur avec du noir. La couleur devient alors aussi plus sombre.

Vous pouvez mélanger la couleur avec une autre couleur à faible saturation, comme « Terre d’Ombre Naturelle ». La couleur va également changer de teinte.

Enfin, vous pouvez utiliser la peinture marron qui recouvre votre palette après une longue séance de peinture.

Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

Utilisation de la couleur Terre de Sienne brûlée dans l'ensemble du tableau


Comment mélanger des couleurs vives ?
 

Si vous peignez en adoptant un style réaliste, vous allez rarement avoir besoin d'utiliser des couleurs vives pour votre peinture. Vous utiliserez surtout des versions « atténuées » de ces couleurs. 

Mais comme toujours, il y a bien évidemment des exceptions ! Vous avez peut-être besoin d'un jaune vif pour peindre un coucher de soleil, ou encore d'un vert éclatant pour représenter une jungle au feuillage luxuriant…

En ce qui concerne les couleurs primaires (rouge, bleu et jaune), le Rouge de Cadmium, le Bleu Outremer et le Jaune de Cadmium sont des exemples de couleurs primaires vives que vous pouvez utiliser pour vos mélanges.

Pour avoir des couleurs secondaires vives (orange, vert et violet), il vous suffit de mélanger deux couleurs primaires. Le mélange de rouge et de jaune vous donne de l'orange ; vous obtenez du vert si vous mélangez du jaune et du bleu. Enfin, le bleu et le rouge donnent du violet.

Le problème est que la plupart des couleurs primaires ne sont pas des couleurs primaires pures. Elles contiennent souvent des traces d'une autre couleur. Par exemple, le Jaune de Cadmium clair est un jaune plutôt froid et contient un peu de bleu.

Ainsi, pour mélanger des couleurs secondaires vives, vous devez vous assurer que les deux couleurs primaires que vous allez choisir penchent vers la couleur secondaire que vous voulez mélanger. 

Par exemple, pour obtenir un orange vif, vous voulez être certain que votre jaune et votre rouge penchent vers l'orange sur la roue des couleurs. 

Oui, il y a de quoi vous donner un beau mal de crâne ! Mais je vous rassure, une fois que vous aurez bien intégré ces principes et trouvé les mélanges qui correspondent à vos attentes, le résultat n’en sera que plus satisfaisant !

 

Comment mélanger les bruns et les gris ?
 

Les bruns et les gris sont généralement ce que vous obtenez sur votre palette après une longue séance de peinture, alors que les couleurs que vous avez utilisées se sont mélangées de manière hasardeuse au fil de votre progression.

Juste avant, je vous rappelle qu'en ce moment vous pouvez rejoindre la formation "La Peinture c'est Facile!". Et profiter de plus de 400 heures de cours de peinture.

Si ça vous intéresse, vous pouvez cliquer ici pour profiter de 7 jours d'essai offerts en cliquant ici :

 

En y regardant de plus près, le brun n'est en fait qu'une version un peu plus terne de la couleur orange. Pour mélanger votre propre brun, je vous invite à mélanger votre couleur orange avec du bleu (qui est, rappelez-vous, la couleur complémentaire de l’orange) pour l’atténuer très simplement. Vous pouvez aussi faire un mix des trois couleurs primaires, en utilisant un peu plus de rouge et de jaune.

Pour mélanger les gris, plusieurs options s’offrent à vous. Dans un premier temps, vous pouvez mélanger du Bleu Outremer avec de la Terre d’Ombre Brûlée. Vous obtenez ainsi une couleur presque noire. Ajoutez une petite touche de blanc et vous aurez alors du gris ! Ce mélange à ma préférence, car je pense que c’est celui qui donne le meilleur résultat.

Vous pouvez aussi mélanger les 3 couleurs primaires en quantité égale. 

Enfin, il est possible de mélanger deux couleurs complémentaires jusqu'à obtenir du gris.

Une petite astuce toujours intéressante à savoir : n’hésitez pas à utiliser des bruns et des gris pour attirer l’attention du spectateur sur vos couleurs vives. En effet, un rouge vif entouré de gris apparaît beaucoup plus brillant qu'un rouge vif entouré d'autres couleurs vives ! 



Quelques exemples de mélanges pour vos peintures
 

Vous allez découvrir ci-dessous quelques recettes que j’utilise régulièrement pour la peinture de mes oeuvres :

 

  • Peindre un beau ciel bleu : dans ce cas précis, il est plus important de trouver la bonne valeur (c’est-à-dire le bon degré de luminosité) que la bonne teinte. La difficulté pour obtenir la valeur idéale est que le ciel bleu est essentiellement… une immense source de lumière ! Nos peintures ayant du mal à atteindre la même intensité de lumière, nous devons donc compenser cela en rendant par exemple la couleur plus claire ou plus saturée par rapport aux autres éléments qui composent la scène.
    Quant à la teinte, le Bleu de Cobalt ou le Bleu Outremer - avec une touche de blanc de titane - conviennent généralement bien pour obtenir un rendu réaliste. Je peux également ajouter un peu d'orange pour atténuer la couleur.
    Cependant, attention à ne pas tomber dans le piège de croire que le ciel est toujours bleu ! Il y a parfois de belles nuances de vert, de jaune ou de rose dans ce qui semble être un simple ciel bleu. De plus, on observe souvent une gradation de la couleur et de la valeur lorsque vous passez de la partie supérieure du ciel à la ligne d'horizon.
    Si vous faites le choix d’ignorer cette gradation, votre ciel risque de paraître bien plat…
     
  • Peindre de l’eau turquoise : j’utilise en règle général un mélange de vert Guignet (aussi appelé « viride », c’est un vert transparent et délicatement bleuté), de bleu cobalt et d’une généreuse quantité de blanc titane.
    Si je peins une eau peu profonde, j’ajoute également une touche de rouge afin d'indiquer qu'une partie du fond du lac est visible à travers. Pour plus d’informations à propos de comment peindre l’eau, je vous invite à lire mon article dédié en cliquant ICI
     
  • Peindre les feuilles vertes d’un arbre : il faut bien faire attention à la température de la couleur du vert. Est-il plutôt chaud ou froid ? Penche-t-il vers le jaune ou vers le bleu ? Cela déterminera les couleurs dont vous avez besoin pour faire votre mélange de vert.
    Pour un vert froid, j'utilise de nouveau un vert Guignet (encore lui !), ou bien un mélange de Bleu Cobalt et de Jaune Cadmium Clair. Pour un vert chaud, je choisis plutôt une couleur Jaune Ocre à laquelle j’ajoute une touche de bleu. Ce mélange fonctionne très bien ! 
     
  • Peindre la peau : voici une couleur difficile à mélanger, qui dépend principalement du sujet et de la source de lumière. En règle générale, il s'agit d'un mélange orangé assez terne, ou de rose.
    Si vous voulez des exemples sur la façon de peindre des tons de peau, je vous recommande de consulter le travail d'Anders Zorn, un expert en la matière !
     


Peindre la couleur de la peau peut être un véritable casse-tête...


Je pourrai encore continuer à vous parler des mélanges de couleurs et de toutes les possibilités qui s’offrent à vous pendant des pages et des pages, mais je vais m’arrêter là ! Je souhaite maintenant conclure cet article en partageant avec vous un dernier conseil : faites attention aux idées préconçues que vous avez sur la couleur des choses. Comme nous l’avons vu, il faut oser s’aventurer au-delà du simple « le ciel est bleu, les feuilles sont vertes, la banane est jaune ». Soyez objectifs, et ne vous basez pas uniquement sur ces idées toutes faites !

Vous êtes prêt ? Alors à vos pinceaux ! 
 

Si vous avez lu cet article jusqu'au bout, dites-moi dans les commentaires quelle couleur vous donne du fil à retordre 😉

À très bientôt.

Bye bye !

 

René Milone

René

A propos de l'auteur

René MILONE

René MILONE

39 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Peut-on utiliser une image trouvée sur Internet pour peindre un tableau ?

Les droits d’auteur.   En tant qu'artiste, même amateur et encore plus si vous souhaitez un jour devenir professionnel, il est important de connaître le droit d'auteur.&...

Lire la suite

La peinture avec les doigts : avantages et limites

Découvrez 5 conseils pour bien débuter en peinture de paysage...

Lire la suite

Comment peindre l’eau ?

Vous voulez tout savoir sûr comment peindre l’eau de manière réaliste ? C’est par ici que ça se passe !...

Lire la suite

Partagez vos œuvres avec vos amis grâce à la galerie en ligne !

Vous êtes membre de la formation "La peinture c'est facile !", profitez de la galerie en ligne et placez-y vos plus belles œuvres pour les partager avec vos amis et votre fam...

Lire la suite

Comment peindre les nuages ?

Les nuages sont un élément incontournable des peintures de paysage. Je vous explique tout ce qu’il faut savoir pour les réussir à coup sûr !...

Lire la suite

Nouveaux cours techniques en peinture acrylique

Voilà, c'est fait ! 14 nouveaux cours techniques en acrylique, pour une durée totale de 7 heures et 10 minutes ont été ajoutés à la formation....

Lire la suite

Encore des cours théoriques pour vous aider dans vos peintures

Voici 3 nouveaux cours pour vous aider dans la réalisation de vos peintures. Ce sont des cours théoriques mais qui sont tout aussi importants que des cours pratiques, car, lorsque vous r...

Lire la suite

8 conseils pour mieux peindre d’après photo ?

Découvrez 8 conseils pour mieux peindre d’après photo.....

Lire la suite

10 astuces pour réussir votre peinture de coucher de soleil

Voici quelques bons conseils pour réussir tous vos coucher de soleil en peinture.....

Lire la suite

7 trucs pour rendre vos peintures plus expressives

Si vous souhaitez peindre dans un style plus libre, plus expressif, n’essayez pas simplement de changer votre façon de peindre, mais introduisez ces nouvelles techniques.....

Lire la suite
Bonjour, c'est René ! Souhaitez-vous recevoir de mes nouvelles ?