Quels motifs choisir pour utiliser un pochoir ?

Peinture
07 Mars 2022
5

Utilisé depuis la préhistoire (eh oui, vous avez bien lu !), le pochoir est encore largement usité aujourd’hui.

Il est indispensable dans divers domaines et peut être très utile dans la peinture. On pourrait croire qu’il n’est utilisé que par ceux qui ne savent pas peindre. C’est faux ! 

Symbole du Street Art, son application ne se résume pourtant pas à ce seul champ de compétence.

Le pochoir supporte de nombreuses méthodes d’application et ses motifs sont innombrables.

De quoi faire le bonheur de tout un chacun, il y a l’embarras du choix.

Parmi tout ce panel, comment opter pour le bon pochoir ?

Petit tour d’horizon d’un petit accessoire fort pratique.

 

Petite histoire du pochoir

 

Ses premières utilisations sont retrouvées durant la préhistoire. 

Habituellement, le pochoir est pratiqué “en positif” : c’est le visuel du pochoir qui est peint, l’intérieur.

Les hommes préhistoriques peignaient “en négatif”. Dans ce cas, le motif est le pochoir lui-même et la peinture est appliquée tout autour. La silhouette du motif apparaît au milieu de la peinture.

Pour en revenir à la préhistoire, nos ancêtres projetaient des pigments de peinture à l’aide de leur bouche ou de sortes de sarbacanes. Le motif du pochoir était leurs mains, tout simplement. De nombreuses peintures en effet négatif ont été découvertes sur les murs des grottes.

Au XVIIe siècle, sa rapidité et sa praticité sont mises à contribution pour l’impression d'ouvrages liturgiques. Des pochoirs composés de laiton et de zinc en forme de lettres sont alors utilisés pour reproduire autant de fois qu’on le souhaite les livres de cantiques et de chants. Un véritable gain de temps et d’argent. 

Aujourd’hui, ses usages sont nombreux. La sérigraphie par exemple ne saurait se passer des pochoirs. Ils sont également largement employés pour la personnalisation. Le développement du DIY n’y est pas étranger. Chacun souhaite marquer ses affaires (sac, T-shirt, meubles, coussins…) de son empreinte afin de se différencier des autres.

Le Street Art est également une expression de la technique au pochoir. On pense bien évidemment à Banksy, mais de nombreux autres graffeurs l’utilisent.

Citons quelques pochoiristes :

  • Blek le rat ;
  • Jef Aérosol ;
  • Marie Rouffet ; 
  • Daniel Bellec ;
  • Kriki ;
  • Némo ;
  • Dot Dot Dot ;
  • C 215.

Ces noms ne vous parlent peut-être pas et, comme à mon habitude, je vous invite à aller regarder leurs œuvres.

Pochoirs préhistoriques
 

Utilisation du pochoir

 

Quel pochoir ?

Tout d’abord, il est important de définir quel sera votre pochoir. Pour cela, vous avez l’embarras du choix :

  • le pochoir simple : vous pouvez en trouver un peu partout, du magasin de bricolage à la boutique de beaux-arts. Ils sont généralement plastifiés afin de leur assurer plus de solidité et de pouvoir les réutiliser à de nombreuses reprises ; 
  • le pochoir jetable : contrairement au premier, il est fait en papier et ne pourra plus être réutilisé ;
  • le pochoir adhésif : il est apprécié pour sa simplicité d’utilisation. La face adhésive permet de stabiliser parfaitement le motif et de pouvoir peindre avec ses 2 mains. Il minore également beaucoup le risque de bavures ;
  • le pochoir DIY : sa seule limite est votre imagination. Réaliser vous-même votre pochoir vous permet de reproduire le motif que vous voulez. Vous avez aussi la possibilité de faire votre propre dessin. Je vous conseille fortement d’utiliser une feuille plastique pas trop fine. Sa transparence vous permettra de reproduire un dessin ou une photo et son aspect plastifié le rend réutilisable. Une fois le motif transposé sur la feuille, il vous faudra alors le découper délicatement à l’aide d’un scalpel. Plus la découpe sera précise et nette, plus le rendu final de la peinture sera esthétique.


 

Quelle peinture ?

Toutes les peintures sont possibles : acryliques, gouaches, pastels, aquarelles…

Vous pouvez aussi employer des craies grasses, de l’encre, des marqueurs, des feutres…

Si vous souhaitez une œuvre avec du relief, n’hésitez pas à les réaliser aux modelings pastes. Ces pâtes épaisses autorisent les incrustations (sable, coquillages, céramique…) et créent des effets de matières et de reliefs.

Outre les peintures, vous pouvez réaliser des collages à l’aide de papier de soie, de magazines, de journaux…

 

Quel matériel ?

Là encore, le choix est vaste :

  • l’aérographe ;
  • la brosse ; 
  • la mousse : pour des effets de texture ;
  • le vaporisateur ;
  • la bombe aérosol ;
  • la spatule pour les pâtes ;
  • la brosse à pochoir…

 

 

Quels motifs choisir ?

 

Je vous dirais que tout dépend de ce que vous recherchez.

Quelle que soit votre envie, sachez qu’il existe des milliers de motifs déjà existants dans le commerce.

Si vous ne trouvez pas votre bonheur, confectionnez-le personnellement.

Si vous souhaitez faire des motifs Street Art par exemple, inspirez-vous de ce qui vous entoure dans votre quotidien. Observez les murs de votre quartier, de votre chemin pour vous rendre au travail. Il y a fort à parier que vous verrez de nombreux motifs au pochoir.

Le Street Art s’intéresse généralement peu au détail. À contrario d’une peinture classique, vous ne verrez pas en détail un œil, une ride, un grain de peau… Les contours, les silhouettes sont prioritaires, attardez-vous à ceux-ci.

Si vous cherchez un pochoir pour la chambre de votre enfant, demandez-vous quels sont ces héros préférés : Oui-Oui, Batman, Tchoupi ? Ouvrez son livre de contes préféré et reproduisez son héros du moment.

Pour un cadeau personnalisé, basez-vous sur une photo prise de la personne à laquelle le présent est destiné. Reproduisez-la sur une feuille plastique, découpez-la puis peignez le pochoir sur une toile, une feuille d'aquarelle ou autre. Difficile de faire plus personnalisé. Vous pouvez également faire un pochoir de lettres pour inscrire son prénom.

Vous souhaitez égayer votre cuisine ? Là encore, tout est possible. Dessinez une tasse fumante, des fruits, des légumes, une toque de chef, des couverts… Ou, pourquoi pas, reproduire des carreaux de ciment sur votre crédence murale ? La recette de la pâte à crêpes fera aussi son petit effet…

Vous le voyez, le choix est infini. Il est important de savoir quelle sera la destination de votre travail. Inspirez-vous de tout ce qui vous entoure.

Laissez parler vos envies et votre instinct.

 

Avant de vous livres mes derniers conseils, je vous rappelle qu'en ce moment vous pouvez rejoindre la formation "La Peinture c'est Facile!". Et profiter de plus de 400 heures de cours de peinture.

Si ça vous intéresse, vous pouvez cliquer ici pour profiter de 7 jours d'essai offerts en cliquant ici :

 

 

Quelques conseils

 

  • selon vos envies, définissez si vous souhaitez faire un pochoir en négatif ou en positif ;
  • n’hésitez à faire quelques tests avant d’appliquer sur un mur ou tout autre support qui n’autorise pas de pouvoir recommencer ;
  • positionnez parfaitement votre pochoir. Aidez-vous d’une règle ou d’un niveau et de quelques traits au crayon de papier pour être certain que le motif sera parfaitement droit ;
  • si vous craignez de bouger en peignant, fixez votre pochoir à l’aide d’une bombe de colle repositionnable. Ainsi, ce sera plus facile, et vous pouvez utiliser vos deux mains ;
  • laisser sécher la peinture quelques instants avant de retirer le pochoir : cela évitera quelques bavures ;
  • avancez petit à petit en vous assurant que le pochoir est parfaitement positionné contre le support dans la zone que vous allez peindre. Dans le cas contraire, la peinture peut passer sous le pochoir ;
  • si vous avez choisi d’utiliser de la peinture, elle ne doit pas être liquide. Là aussi, elle passe plus facilement sous le pochoir ;
  • variez les supports : toiles à peindre, sac en textile, armoire, mur… Le pochoir peut s’utiliser partout et en toute circonstance ;
  • nettoyez votre matériel dès que vous avez terminé, n’attendez pas que la peinture soit sèche ;
  • mélangez les effets : sur une même toile, pourquoi ne pas peindre à la main un portrait et ajouter par exemple des fleurs réalisées au pochoir tout autour ? Utilisez la technique du pochoir, du pinceau et du collage pour un même tableau. Personnalisables à l’infini, vos créations seront de magnifiques présents pour toutes les occasions.

 

À vos pochoirs !

René Milone

René

A propos de l'auteur

René MILONE

René MILONE

5 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

6 façons de créer de la profondeur dans vos paysages

Découvrez comment donner de la profondeur dans vos peintures de paysage.....

Lire la suite

Comment faire du noir en peinture ?

Je vous explique tout sur cette couleur fascinante et comment préparer votre propre mélange de noir !...

Lire la suite

9 conseils pour mieux peindre en acrylique !

Depuis son invention au milieu du XXe siècle, la peinture acrylique est de plus en plus populaire et a certains avantages par rapport à la peinture à huile. Son séchage rap...

Lire la suite

Comment peindre un magnifique soleil couchant ?

Vous êtes fascinés par les couchers de soleil, mais ne savez pas comment les peindre ? Voici 7 conseils indispensables pour réussir votre toile à coup sûr !...

Lire la suite

Comment peindre en 3 dimensions ?

Découvrez ici comment peindre en 3D : grâce à un jeu d’ombres et de lumières en trompe-l'œil ou à des effets de matières....

Lire la suite

Comment choisir ses pinceaux en peinture ?

Parmi les outils les plus indispensables du peintre, se trouvent les pinceaux. Voici comment choisir les meilleurs.. ...

Lire la suite

Où trouver la cote d’un peintre ?

Où trouver la cote d’un peintre ? Dans des cabinets de commissaires-priseurs ou sur internet, vous saurez tout sur l’estimation d’une toile....

Lire la suite

Astuces pour vos mélanges de couleurs en peinture

Voici quelques astuces pour mélanger vos couleurs en peinture.....

Lire la suite

TOP 5 des marques de peinture accessibles et de bonne qualité !

Top 5 des marques de peinture d’art accessibles et de bonne qualité : petit guide clair pour faire le bon choix et acheter au meilleur rapport qualité / prix....

Lire la suite

Peindre du surréalisme : comment maitriser ses spécificités ?

Directement inspiré d’André Breton, le surréalisme est un mouvement artistique et littéraire qui laisse la part belle à l’onirisme et au subconscient....

Lire la suite
Bonjour, c'est René ! Souhaitez-vous recevoir de mes nouvelles ?