Vernis pour peinture à l'huile : conseils et recommandations

Peinture
06 Décembre 2021
20

La semaine dernière, vous avez sans doute lu mon article sur les médiums en peinture. Non ? Mais pourquoi donc ? Vous pouvez vite réparer cet oubli, il est encore disponible bien sûr. Parmi les médiums présentés, je vous ai brièvement parlé des vernis.

Vous le savez, ils sont indispensables si vous souhaitez conserver votre œuvre.

Je vous propose donc cette semaine de vous expliquer tout ce qu’il faut savoir sur les vernis dans la peinture à l’huile.

Tous les conseils et toutes les recommandations.

Un petit guide qui pourrait vous être très utile.


 

Pourquoi vernir un tableau ?

 

C’est l’étape ultime, le point final de votre œuvre. Lorsque vous passez le vernis sur votre toile, c’est qu’elle est terminée, c’est une étape importante. En effet, cette toile vous l’avez peut-être commencée il y a (très) longtemps… Elle représente des heures de travail, de concentration, de réflexion.

Et voilà qu’elle est maintenant terminée. C’est un petit moment d’émotion !

Appliquer un vernis est une étape presque aussi importante que tout le processus de création qui l’a précédé.

Peu de personnes se demandent alors s’il faut la vernir ou non. C’est une évidence pour la plupart des peintres.

Oui, mais pourquoi ? Tout simplement parce qu’apposer un vernis à de multiples fonctions.

 

Protéger le tableau

C’est la fonction à laquelle on pense en premier lieu. Le vernis sert avant tout à la protection de l'œuvre dans le temps. 

Bon nombre de tableaux célèbres n’existeraient peut-être plus aujourd’hui si l’artiste n’avait pas pris cette précaution. Le vernis protège de bien des agressions :

  • les poussières
  • les graisses
  • les rayons UV
  • l’humidité
  • les frottements
  • les chocs (lors des transports par exemple) 
  • les fumées de cigarette...

Il agit comme un véritable bouclier de superhéros !

La contrepartie est que le vernis absorbe toutes ces agressions et peut s’abîmer, craquelé et jaunir avec le temps.

S’il est de bonne qualité, il peut être retiré et remplacé afin d'assurer la protection de l'œuvre durant quelques siècles encore.

Vous ne le savez peut-être pas, mais depuis quelques décennies il existe une véritable “querelle des vernis”. Il s’agit là d’une controverse sur le nettoyage des tableaux lors de leur restauration, et en particulier sur le choix de retirer en partie ou en totalité les vernis présents sur les toiles.
 

Apporter une finition

Le vernis permet d’obtenir une surface parfaitement plane et régulière. Selon la finition choisie, le résultat final sera mat, satiné ou brillant.

Si votre toile comporte des embus (des zones mates), ils peuvent disparaître si vous faites le choix d’un fini brillant par exemple.

Il est d’ailleurs plutôt malin de penser à ce “changement” en amont, au moment de choisir vos teintes. 

 

Augementer l'intensité des couleurs

Le vernis a ce pouvoir : il intensifie et rend plus profondes les couleurs de la peinture. 

Là encore, vous pouvez tout à fait anticiper qu’elles seront plus intenses, plus vibrantes lorsqu’elles seront vernies.

Parfois, après séchage, certaines couleurs semblent plus ternes. Le vernis permet alors de les raviver.

Selon le résultat souhaité, à vous de choisir le fini le plus adapté (mat, brillant ou satinée).

Sachez cependant que c’est le vernis brillant qui augmentera le plus l’intensité des couleurs.

 

 

Quel vernis choisir ?

 

Selon l’usage que l’on souhaite en faire, il existe plusieurs types de vernis.

 

Les vernis à peindre

Cela peut paraître paradoxal. Les vernis à peindre sont en fait des médiums que l’on peut mélanger à la peinture au moment de la réaliser.
Ils ne sont pas des vernis au sens strict vu précédemment.

Ils appartiennent tout de même à la famille des vernis à cause de leurs compositions. Ils sont liquides et contiennent des résines.
Il existe 2 sortes de vernis à peindre :

  • les vernis gras : ils sont fabriqués à base de résine de copal et d’huile. Même s’ils sont résistants brillants et protecteurs, ils ont le fâcheux inconvénient de jaunir dans le temps ;
  • les vernis maigres : ils sont constitués de résine Dammar et d’essence de térébenthine. Eux ne jaunissent pas, sont transparents, mais ils sont siccatifs et se décollent facilement. De plus, ils sont sensibles à l’humidité.

 

Les vernis à retoucher

Là encore, cela peut sembler paradoxal, puisque l’on n’est pas censé retoucher une toile après avoir mis un vernis. Celui-ci est un peu particulier.

Il est, la plupart du temps, appliqué avant la pose du vernis définitif. Ce dernier doit en effet être appliqué au minimum 6 mois après que le tableau soit terminé. Pour être certain qu’il soit parfaitement sec. Le vernis à retoucher peut donc être posé avant, afin de protéger le tableau avant l’application du vernis final.

Le vernis à retoucher peut également réactiver la surface sèche, et donner la possibilité de faire des retouches sur le tableau. Comme un détail que l’on aurait oublié ou une petite touche qui ne nous plait guère. C’est ce que l’on appelle “le repentir”.

Enfin, il permet également de réduire les embus, comme vous l’avez vu.

 

Les vernis définitifs

Aussi appelé vernis final, le vernis définitif est enfin la touche finale !

Il faut attendre au minimum 6 mois avant de l’appliquer. Une application trop précoce empêche la peinture de sécher à cœur. Certains attendent 1 ou 2 ans.

Il se dit même que certains tableaux de Van Gogh ne seraient toujours pas secs à coeur ! 

Ce sont ces vernis en particulier qui agissent comme le bouclier de Captain America ! Ils ont de super pouvoirs et permettent aux œuvres de résister à toutes sortes d’agressions (salissures, chocs, frottements, lumière, pollution…).

Je ne peux pas vous donner ici de conseils quant aux vernis à choisir. En effet, leur préférence dépend uniquement du résultat final que vous voulez pour votre travail.

Il existe 3 aspects de vernis définitifs :

  • brillant : le plus utilisé
  • mat 
  • satiné : le plus moderne

Ce choix est plutôt personnel : certains ne jurent que par l’aspect brillant et d’autres au contraire détestent les reflets qu’il apporte à la lumière. Des reflets susceptibles de gêner la bonne lecture du tableau. À vous de vous faire votre idée sur la question.
 

Conseils d’utilisation

 

Quelques règles sont à respecter avant de vernir votre toile :

  • elle doit être parfaitement propre et sèche
  • poser le vernis dans un environnement sain (pas de courants d’air, température correcte)
  • placer auparavant le vernis dans la même pièce que le tableau afin qu’ils soient à la même température
  • les pinceaux ou brosses que vous utilisez ne doivent être réservés qu’à cet usage.

 

Avant de vous découvrir comment appliquer votre vernis sur votre peinture à l'huile, je vous rappelle qu'en ce moment vous pouvez rejoindre la formation "La Peinture c'est Facile!". Et profiter de plus de 400 heures de cours de peinture.

Si ça vous intéresse, vous pouvez cliquer ici pour profiter de 7 jours d'essai offerts en cliquant ici :

 

Comment appliquer votre vernis ?

 

Les vernis en spray

Ils sont très pratiques. Appliquez le vernis à la verticale, par couches fines et successives, à distance de 30 cm. Attendez le séchage complet de chaque couche avant d’appliquer la suivante.

 

Les vernis liquides

Selon le format de votre toile, ils peuvent être appliqués au rouleau, à la brosse ou au pinceau.

Ici, il faut travailler zone après zone. À la manière de peindre un mur, appliquer le vernis en effectuant des mouvements horizontaux puis verticaux en l’étirant bien afin de ne pas créer de surépaisseurs.

Attention, pour ce vernis, toute la surface doit être recouverte dans le même temps. Ne vernissez pas une partie un jour puis le reste quelques jours après.

Si votre toile est grande, prévoyez un temps plus long, car l’application au pinceau demande du temps et un peu d’huile de coude.

 


 

A la semaine prochaine, 

Bye Bye !
 

René Milone

René

A propos de l'auteur

René MILONE

René MILONE

20 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Nouveau ebook disponible dans la formation "La peinture c'est facile !"

Nouveau ebook disponible dans la formation "La peinture c'est facile !"...

Lire la suite

8 astuces pour mélanger efficacement la peinture acrylique

Comment obtenir les bonnes couleurs, les bonnes teintes et gérer le séchage de vos peintures acryliques. Voici 8 astuces simples (et pourtant méconnues) qui devraient vous aider.....

Lire la suite

Est-ce que tout le monde peut faire de la peinture ?

Certaines personnes disent qu’il faut avoir un don pour faire de la peinture.. Est-ce vrai ? Voici les réponses.....

Lire la suite

Les plus célèbres toiles de style impressionniste et post-impressionniste

Découvrez dans cet article les plus célèbres toiles de style impressionniste et post-impressionniste, de Cézanne à Manet....

Lire la suite

10 astuces pour réussir votre peinture de coucher de soleil

Voici quelques bons conseils pour réussir tous vos coucher de soleil en peinture.....

Lire la suite

Comment choisir les bonnes couleurs ?

Vous n’êtes pas certain de savoir quelles couleurs choisir pour votre prochaine peinture ? Je vous dévoile toutes les astuces pour ne plus vous tromper !...

Lire la suite

Peindre du surréalisme : comment maitriser ses spécificités ?

Directement inspiré d’André Breton, le surréalisme est un mouvement artistique et littéraire qui laisse la part belle à l’onirisme et au subconscient....

Lire la suite

8 astuces pour peindre l'eau dans vos paysages

Découvrez ces techniques pour peindre l'eau dans vos paysages.....

Lire la suite

Pourquoi prendre des cours en dessin et peinture ?

Vous vous demandez pourquoi prendre des cours de dessin ou de peinture ? Voici les réponses.....

Lire la suite

Comment développer sa confiance en soi en tant que peintre

Chaque artiste rencontre des moments ou rien ne semble aller et le doute s’installe. Pas de panique ! Voici 6 astuces pour développer votre confiance en vous !...

Lire la suite
Bonjour, c'est René ! Souhaitez-vous recevoir de mes nouvelles ?