Pour régler tous vos problèmes de mélanges de couleurs !


Pourquoi est-ce que le mélange des couleurs revient tout le temps comme étant un problème chez la plupart des débutants en peinture et même parfois chez ceux qui peignent depuis quelque temps.

Pourquoi le mélange des couleurs est-il si facile pour des peintres un peu plus expérimentés ?

La différence entre les débutants et les plus avancés est-elle si importante ?

Combien d’années d’expérience faut-il avoir en peinture pour bien maîtriser le mélange des couleurs ?

En vérité, la différence n’est pas si importante que ça. Je ne pense pas que les années d’expérience y soient pour quelque chose. J’ai vu des personnes sans expérience qui ont maîtrisé la technique très rapidement, et d’autres personnes qui peignent depuis très longtemps et qui ne la maîtrisent toujours pas.

Pour bien maîtriser le mélange des couleurs et trouver rapidement la couleur que l’on cherche avant de l’appliquer sur la toile il suffit de deux seules et simples choses :

  1. Connaître la règle de base des couleurs

  2. Appliquer systématiquement cette règle en seulement 5 étapes

Voici cette règle simple de base pour mélanger vos couleurs rapidement et efficacement. Elle se compose de 5 étapes essentielles :

 

1 - Bien définir la couleur que l’on souhaite obtenir

Le premier point et surtout le plus important, c’est de bien définir la couleur que l’on souhaite obtenir.

J’ai vu beaucoup trop de gens qui faisaient des mélanges de couleurs sur la palette, sans vraiment savoir ce qu’ils cherchaient.

Donc, pour bien identifier la couleur que l’on doit rechercher, il faut d’abord bien identifier sur notre modèle. Et pour bien identifier cette couleur il faut surtout bien l’observer en oubliant tout ce que l’on sait sur notre modèle.

Je m’explique :

Il ne faut pas croire ou penser que tous les feuillages sont verts, que tous les troncs d’arbres sont bruns, que tous les nuages sont blancs, etc.

Vérifiez donc si le feuillage ne serait pas par exemple dans un ton d’ocre jaune, ou d’un vert kaki, vérifiez si le nuage ne serait pas d’un ton gris bleuté ou gris violacé, vérifiez aussi si le tronc d’arbre ne serait pas d’un gris légèrement coloré, et vers quelle couleur.

Il faut donc identifier la couleur réelle et non la couleur que vous pourriez supposer et pour cela, vous pouvez utiliser un petit outil fabriqué maison : Découpez une petite languette de papier ou de carton, et perforez la d’un petit trou. Placez ce petit trou sur la couleur à identifier et ainsi en ne voyant pas les autres couleurs alentour et en ne pouvant plus identifier le sujet, vous vous rendrez compte de la véritable couleur que vous devez reproduire.

 

 

2 - Analyser la couleur à reproduire

Maintenant que vous savez quelle couleur vous souhaitez faire, il faut l’analyser pour savoir de quoi elle est faite.
Si par exemple il s’agit d’un vert, vous devez définir si ce vert est plutôt jaune, plutôt bleuté, plutôt brunâtre ou grisâtre.


Si par exemple il s’agit de bleu, vous devez définir si ce bleu est plutôt verdâtre, violacé, ou grisâtre.


S’il s’agit d’un jaune, vous devez définir si ce jaune est plutôt orangé, ou plutôt verdâtre.


S’il s’agit d’un orangé, vous devez revérifier, si cet orangé est plutôt jaunâtre, plutôt rougeâtre, ou plutôt brunâtre.


S’il s’agit d’un rouge, vous devez vérifier si ce rouge est plutôt orangé, ou plutôt violacé, ou rosé, ou brunâtre.


S’il s’agit de violet, vous devez vérifier s’il est plutôt bleuté, s’il est plutôt rougeâtre, s’il est plutôt brunâtre.


Si vous avez du mal à identifier la composition de cette couleur, c’est sans doute qu’il s’agit d’un gris. Ce gris, peut-être légèrement coloré et vous devez identifier cette couleur.
Et pour cette couleur, vous devez aussi définir sa valeur. Vous devez vérifier s’il est très clair, s’il est très foncé, ou plutôt d’une valeur moyenne.
Ça peut paraître compliqué écrit comme ceci, mais avec un tout petit peu d’habitude et la connaissance de la règle qui va suivre, vous allez voir que c’est très facile.

 

10 choses à faire pour devenir un excellent peintre en quelques semaines.

 

3 - Choisir les couleurs à utiliser

Il faut maintenant identifier les tubes de couleurs que nous allons utiliser.


Comme dans l’étape précédente, il existe des jaunes plus verdâtres comme le jaune citron des jaunes plus orangé comme le jaune cadmium moyen. Il existe des rouges plus orangés comme le vermillon, des rouges plus violacés comme le cramoisie d’Alzarine. Il existe des bruns plus verdâtres et d’autres plus rougeâtres. Il existe des verts plus jaunâtres et d’autres plus bleutés. Il existe des bleus plus verdâtres et d’autres plus violacés.
Vous devez donc choisir la ou les couleurs qui se rapproche le plus de la couleur à reproduire.

 

4 - Utiliser le cercle chromatique

Vous devez absolument avoir le cercle chromatique sous les yeux pendant que vous ferez votre mélange de couleurs. Il va vous guider très efficacement durant cette étape. Vous devez savoir que chaque couleur qui se trouve sur le cercle à comme couleurs complémentaires celles qui se trouvent du côté opposé. Par exemple le rouge à comme couleurs complémentaires le vert et le bleu comme complémentaires l’orange. Pouvez y voir aussi que de part et d’autre du vert, il y a le bleu et le jaune. Donc le vert peut-être plus bleuté ou plus jaunâtre. Comme vous pouvez y voir aussi que de part et d’autre du rouge il y a l’orange et le violet. Donc le rouge peut-être plus orangé ou plus violacé.
Ce que vous devez savoir aussi et qui est très important, c’est que toute couleur tendra vers le gris lorsqu’on y ajoute sa couleur complémentaire.

 

5- Comparer et corriger
 

Vous êtes maintenant rendu au processus du mélange des couleurs. Durant ce processus vous devez toujours comparer le mélange que vous êtes en train de faire à la couleur que vous souhaitez obtenir. Lors de cette comparaison, vous allez définir la différence entre les deux couleurs et corriger cette différence petite à petit.
Avant de commencer sachez qu’il est toujours plus facile de faire une recherche de couleurs par petites quantités. Vous devez d’abord définir la recette que vous pourrez reproduire ensuite en plus grande quantité pour le besoin du tableau.
Ne croyez pas qu’il sera difficile de refaire cette couleur plus tard. Sachez aussi que plus vous allez faire des mélanges de couleurs de la bonne manière, plus vite vous y serez habitué et vous les obtiendrez facilement et rapidement.

 

 


Commencer par prendre la couleur qui ressemble le plus à celle que vous souhaitez faire. Comparer la ensuite à votre modèle. Posez-vous la question : « ma couleur est trop quoi, ou pas assez quoi, par rapport au modèle ? ».
Dans ce cas-ci, la couleur est trop verte ou pas assez orange.

 

  

Donc j’ajoute du jaune et du rouge pour faire un orange et mon verre devient plus brun.

 

  

Je compare à nouveau la couleur avec le modèle et je trouve que ma couleur est trop intense. À la fois pas assez grise et un peu trop foncée. Donc j’ajoute un peu de blanc qui va rendre la couleur moins saturée et l’éclaircir un peu.

 

  

Je compare à nouveau avec le modèle et là je m’aperçois que la couleur est assez semblable.


Dans cet exemple, on s’aperçoit que j’ai mal jugé la couleur que je devais composer au départ puisque je pensais que ce feuillage était vert alors qu’en réalité il est brun.

 

En utilisant cette méthode à chaque fois que vous devrez faire des mélanges de couleurs, vous allez vous apercevoir très rapidement que vous n’aurez plus besoin de la petite languette de papier avec sa perforation car vous allez affiner votre sens de l’observation des couleurs et vous serez habitué à bien identifier la couleur à reproduire.
En plus de cela, vous connaîtrez par cœur les positions des couleurs sur le cercle chromatique. Ce qui vous aide à définir la nuance vers laquelle vous devez diriger votre couleur.

J'espère que ce cours sur les couleurs vous a plu et vous sera utile.

Voici un autre cadeau pour vous !

10 choses à faire pour devenir un excellent peintre en quelques semaines.

Cliquez sur l'image pour voirla vidéo

Laissez-moi votre commentaire ci-dessous

@