Tout savoir sur la peinture soufflée

Peinture
22 Novembre 2021
8

Avez-vous déjà entendu parler de la technique de la peinture soufflée ? Si ce n’est pas le cas, nous allons y remédier. 

Cette technique qui pourrait sembler enfantine de prime abord peut se révéler très technique et le résultat spectaculaire. Certes, elle est utilisée en école primaire où les enfants s’initient à l’art en soufflant à travers une paille sur de la peinture. Mais, pour les peintres, c'est bien plus technique. Elle est utilisée dans le pouring pour composer des tableaux abstraits époustouflants.

Je vous explique tout.


 

La peinture soufflée dans l’Art

 

Contrairement à ce que vous pourriez penser, ce n’est pas une technique récente inventée depuis l’usage des pailles ou des sèche-cheveux.

Non, son usage remonte à l'ère pariétale : incroyable non ?

On retrouve des traces de cette utilisation dans les grottes du Pech Merle, de Lascaux ou de Gargas.

Les hommes préhistoriques utilisaient la technique du soufflé (ou du crachis) pour représenter ce qu’ils connaissaient, des animaux et leurs mains en particulier. Ils fabriquaient de la peinture qu’ils expulsaient en soufflant dans des os creux ou des roseaux. Quelle intelligence ! Cela nous fait prendre conscience que l’homme a toujours eu besoin de créer, d’imaginer, de perpétuer… Alors que les conditions de l’époque rendaient la vie, la survie difficile, l’homme prenait tout de même le temps de faire de l’art. Certes, ce n’est sans doute pas comme ça qu’il le concevait, mais le résultat est toujours là, des milliers d’années après. 
Minute philosophique !

La plupart du temps, la peinture était utilisée en négatif. C’est-à-dire qu’un pochoir servait de silhouette (ou simplement poser sa main contre la paroi) et la peinture était soufflée tout autour de l’élément central.

Aujourd’hui, un artiste est connu dans cette technique, il s’agit de Marc Allante. Cet artiste contemporain hongkongais est né en 1988. Il est entièrement autodidacte.

Ses œuvres sont largement utilisées comme support d’apprentissage dans les écoles primaires et maternelles. Mais, attention ! Ne vous y trompez pas, son art n’est pas enfantin, il ne se contente pas de poser de la peinture et de souffler ! Ses œuvres sont superbes et empreintes de poésie. Elles sont délicates, mais puissantes à la fois.

Si vous ne connaissez pas son travail, je vous invite à aller le regarder. Un de ses tableaux les plus connus est Precipice. On y voit un couple sous un parapluie se protégeant d’une pluie colorée.

Pour son travail, il utilise des encres traditionnelles chinoises, de l’aquarelle, mais également du charbon.

Dans les écoles, les enfants tentent de reproduire ses tableaux à l’aide de peinture et de paille.

Les peintres amateurs peuvent bien sûr utiliser des pailles également, mais d’autres solutions existent, comme le pulvérisateur (vous en trouverez dans toutes les boutiques de beaux-arts) ou un sèche-cheveux.

 

 

La technique de la peinture soufflée

 

Après la théorie, intéressons-nous à la pratique.

Elle ne nécessite pas de compétences particulières. Toutefois, plus vous la pratiquez, plus le résultat sera à la hauteur de vos envies. Même si le résultat peut être abstrait rappelons-le.

Préparez votre matériel

Il vous faudra :

  • du papier aquarelle un peu épais
  • de l’eau
  • des peintures (aquarelles par exemple)
  • de l’eau
  • un chiffon
  • une paille

 

Laissez aller votre imagination

Vous pouvez choisir de créer un tableau uniquement abstrait. Dans ce cas, appliquez des points de couleurs diluées de façon aléatoire sur votre feuille ou tracez quelques lignes, toujours avec de la peinture très diluée, puis soufflez avec votre paille. Dirigez votre peinture où vous le souhaitez et recouvrez toute la feuille. Laissez sécher.

Si le résultat vous plait ainsi, très bien. Mais, vous pouvez aussi l’utiliser comme fond pour un autre sujet.

Par exemple un arbre. Pour cela, déposez de la peinture diluée en esquissant le tronc de l’arbre puis soufflez sur la couleur pour former un arbre avec un tronc plus gros et plus grand. N’hésitez pas à rajouter de la couleur si nécessaire, jusqu’à obtention de la taille que vous souhaitez. Faites de même pour les branches.

Là encore vous avez le choix entre 2 options : dessiner un arbre sans aucune feuille (c’est très beau aussi) ou peindre ensuite des feuilles colorées. Vous n’êtes pas tenu d’utiliser la même technique pour le feuillage, vous pouvez le faire avec un pinceau ou une éponge.

Il faut laisser libre cours à ses envies, c’est important.

Cela vous permet de vider votre tête, de ne pas s’axer sur une technique compliquée. Ici, on ne craint pas l’échec, on s’amuse, on crée, on se détend. C’est tellement agréable aussi !

Pour réaliser de plus gros tableaux ou si vous souhaitez utiliser d’autres supports, il existe dans les boutiques de beaux-arts de petites machines appropriées. Ce sont des pulvérisateurs à bouche. Ils vous coûteront entre 2 et 4 euros, selon les boutiques.

Autre solution : le sèche-cheveux. Faites quelques tests auparavant, il est plus puissant que votre souffle ! 

 

Le pouring soufflé

Nous avions déjà parlé du pouring à de nombreuses reprises, c’est une façon de peindre aussi différente qu’intéressante.

Ici encore, l’imagination a libre cours. Le résultat final n’a parfois rien à voir avec ce que l’on imaginait au départ, mais il reste magnifique. Laissons-nous devenir des génies de l’art abstrait, faisons virevolter nos pinceaux, nos couleurs, nos toiles et laissons-nous aller à d’autres perspectives ! Un petit grain de folie avec un monde tellement codifié !

Bref, revenons à notre pouring

Il y a de nombreuses façons de le réaliser. Attardons-nous sur 2 d'entre elles, mais il y en a tellement !

Pour ceux qui auraient raté les précédents articles dédiés, je tiens à faire quelques rappels sur le pouring.

Préparez votre peinture dans de petits gobelets : fluidifiez la teinte de peinture acrylique choisie avec un peu d’eau et remuez. Le mélange doit être parfaitement homogène. Ajoutez ensuite quelques gouttes de silicone liquide.

Pensez à bien protéger votre table, car la peinture va sortir de tous les côtés. Portez des gants et un tablier.

 

 

  • Première idée

    Munissez-vous d'une toile et recouvrez-la entièrement de peinture blanche. Choisissez une autre couleur de votre choix et faites quelques points en suivant une ligne irrégulière. Soufflez ensuite sur ses points, certains vers la droite, d’autres vers la gauche. Vous serez émerveillé de voir apparaître des feuilles. Je vous déconseille ici l’utilisation du sèche-cheveux, il serait trop puissant et les feuilles ne se distingueraient pas.

 

Avant de vous parler de la deuxième technique, je vous rappelle qu'en ce moment vous pouvez rejoindre la formation "La Peinture c'est Facile!". Et profiter de plus de 400 heures de cours de peinture.

Si ça vous intéresse, vous pouvez cliquer ici pour profiter de 7 jours d'essai offerts en cliquant ici :

 

  • Deuxième idée

    Préparez plusieurs gobelets de peinture de différentes couleurs. Une fois ceci terminé, versez-les délicatement, en couches successives dans un autre gobelet.
    Versez le tout vers le centre de votre toile puis faites-la pivoter doucement dans tous les sens de manière à en répandre partout. Lorsque la peinture est uniforme, utilisez votre souffle ou un sèche-cheveux sur petite vitesse (ici il est conseillé).
    Approchez-le à quelques centimètres de votre toile et jouez avec les couleurs. Faites partir la peinture dans tous les sens, voyez ce que cela donne et amusez-vous.
    Le résultat est parfois hypnotique.
    Vous pouvez créer des effets de marbre, des paysages lunaires…
    Comme nous l’avions vu dans de précédents articles, l’utilisation d’un chalumeau ou d’un embosseur thermique permet de créer des cellules dans votre pouring.

 

 

Finalement, la peinture soufflée n’est pas réservée qu’aux enfants de maternelle ou de primaire! Pas du tout. N'hésitez pas à essayer, à vous approprier cette technique aussi ludique que jubilatoire et libératrice. 

Elle vous fera vivre des moments de création bienvenus.

À vos peintures !

 

René Milone

René

A propos de l'auteur

René MILONE

René MILONE

8 commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Les bases du pastel sec

Nouveau cours : "Les bases du pastel sec"...

Lire la suite

Voici ce que vous devez faire pour devenir "bon en dessin" !

Vous n'arrivez pas à bien dessiner ? Pas de panique ! voici mes meilleurs conseils.....

Lire la suite

Quelle est la valeur de vos peintures ?

Comment évaluer le prix auquel vous allez pouvoir vendre vos œuvres ? Voici une question qui m’est posée régulièrement et à laquelle je réponds ic...

Lire la suite

Comment donner une sensation de profondeur dans ses tableaux ?

Vous n'arrivez pas à retranscrire la profondeur dans vos peintures ? Voici 5 méthodes pour créer de la profondeur dans tous vos tableaux....

Lire la suite

7 erreurs à éviter lorsqu’on peint des arbres

Découvrez 7 erreurs à éviter pour réussir les arbres dans vos paysages......

Lire la suite

Aquarelles japonaises : techniques et conseils !

Aquarelles japonaises : techniques et conseils ! Petit guide pour tout savoir sur leurs compositions, leurs caractéristiques et quelques conseils pour bien maîtriser cette aquarelle parti...

Lire la suite

Tour d'horizon des médiums de la peinture à l'huile

Tour d’horizon des médiums de la peinture à l’huile. Découvrez ici à quoi ils servent, comment les utiliser, les mélanger. Apprenez aussi à les fa...

Lire la suite

6 façons de créer de la profondeur dans vos paysages

Découvrez comment donner de la profondeur dans vos peintures de paysage.....

Lire la suite

Comment choisir les bonnes couleurs pour votre palette de peinture ?

Quelles couleurs devez vous utiliser sur votre palette ? Voici mes conseils .....

Lire la suite

Astuces pour vos mélanges de couleurs en peinture

Voici quelques astuces pour mélanger vos couleurs en peinture.....

Lire la suite
Bonjour, c'est René ! Souhaitez-vous recevoir de mes nouvelles ?